Haute-Saône : le nombre de femmes battues a augmenté

Publié le 27/09/2019 - 08:00
Mis à jour le 26/09/2019 - 17:38

En 2018, 380 femmes ont été victimes de violences par leur conjoint ou ex-conjoint en Haute-Saône. Un chiffre supérieur à 2017. Et au 1erseptembre 2019, elles sont déjà 260. Voici les numéros utiles et actions dans le département pour endiguer ce fléau de la violence domestique.

Illustration violence envers les femmes ©Pixabay
Illustration violence envers les femmes ©Pixabay

Le 3919, numéro de téléphone pour les femmes victimes de violence

PUBLICITÉ
  • En 2017, 353. Dont deux décès.
  • En 2018, 380. Dont un décès.

Cette année, déjà 260 au 1erseptembre 2019. Le nombre de femmes victimes de violences conjugales augmente en Haute-Saône.

Mais le reste de la France ne vaut pas mieux. Dans l’hexagone, en 2017, 130 femmes ont été tuées par leur mari ou ex-mari, et 219 000 femmes majeures ont été agressées, physiquement ou sexuellement.

Des chiffres très alarmants, des violences inacceptables. Le gouvernement a lancé le 3 septembre dernier le premier Grenelle contre les violences conjugales, en parallèle des actions déjà en cours de l’Etat..

Comme le 5eplan de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux femmes (2017-2019) en Haute-Saône. Qui veut prévenir ces actes, aider les victimes et sanctionner les coupables de violences.

Numéros utiles

Vous venez de subir des violences de votre conjoint ou de votre compagnon, c’est une infraction !

Rendez vous au commissariat de police ou de gendarmerie :

  • Commissariats :

Vesoul, Place du 11ème chasseurs ou appelez le 17

Héricourt, 1 rue André Boulloche ou appelez le 17

  • Gendarmerie : appelez le 17

Vous êtes blessée, vous devez vous soigner !

Vous ferez constater vos traumatismes physiques et/ou psychologiques notamment à:

  • L’hôpital (CHI) de Vesoul, 2 rue Heymes, 03 84 96 60 60

Unité médico judiciaire et d’aide aux victimes (à l’hôpital), 03 84 96 29 17, umjav@gh70.fr

  • L’hôpital (CHI) de Gray, rue de l’Arsenal, 03 84 64 61 61
  • Urgences (SAMU) : appelez le 15

Vous décidez de rester dans le logement du couple ? Vous pouvez demander l’éviction du conjoint violent, en saisissant en référé le Juge aux affaires familiales du Tribunal de Grande Instance de votre domicile

  • T.G.I de Vesoul, place du 11ème chasseurs, 03 84 78 58 00
  • Ordre des avocats, 16 rue du palais à Vesoul, 03 84 75 50 62 (permanence gratuite au 06 72 88 62 99)

Vous décidez de quitter le logement de la famille et vous n’avez pas d’autres possibilités de logement ?

  • « Référent / Hébergement » des femmes victimes de violences, jour et nuit, au 115 ou 03 84 76 00 10

Vous avez un emploi que vous devez quitter parce que vous déménager pour fuir les violences ?

Inscrivez vous à l’agence locale de l’emploi en qualité de demandeuse d’emploi indemnisée :

  • Pôle Emploi 70 : 3949

Vous êtes sans ressources. Selon votre âge et votre situation familiale, vous avez des doits. Adressez-vous à :

  • C.A.F, 13 boulevard des Alliés à Vesoul, 08 20 25 70 10
  • Conseil Départemental, direction de la Solidarité , 03 84 95 79 13
  • Intervenant social du Conseil Départemental dans les services de police et gendarmerie.

Autres adresses utiles

  • SAFED (Service d’Accueil des Femmes en Difficulté)

100 rue Baron Bouvier à Vesoul, 03 84 76 00 10, 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h

  • Association Solidarité femme :

Belfort, 23 rue de Mulhouse, 03 84 28 99 09

Héricourt, 45 rue du Général de Gaulle (au CCAS), 03 84 36 67 85, permanences mensuelles sur rendez-vous le 1er mardi après-midi de chaque mois

  • Centre d’information sur le droit des femmes et des familles 70

Vesoul, 20 rue Didon, 03 84 76 32 38, du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h, le vendredi de 8h30 à 12

Permanences mensuelles juridiques à Gray, Lure, Luxeuil et Vesoul

Accueil individuel ou en groupe de parole à Vesoul, Gray, Lure, Luxeuil et Saint-Loup-sur-Semouse

Permanences juridiques téléphoniques : le mercredi de 9h à 11h.

  • Accueil de Jour pour les femmes victimes de violences conjugale,

Maison de Flora, 20 rue Didon / CIDFF70 à Vesoul, 03 84 76 32 38, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h

  • Point d’Accès au droit :

Vesoul —22 rue du Breuil, 03 84 75 80 49

Lure — Place de la Gare, 03 84 30 58 22

Gray —rue Victore Hugo, 03 84 65 33 34

Luxeuil — 1 place du 8 mai, 03 84 49 35 70

  • Association d’aide aux victimes (AAV70) :

Vesoul, 1 rue Paul Petitclerc, 03 84 78 18 44 / 06 21 94 18 13, mardi sur rendez-vous et jeudi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30 sans rendez-vous

Héricourt, au CCAS, 4ème mercredi du mois de 9h à12h

Gray, Toi Services, 1er vendredi du mois sur rendez-vous de 9h à 12h

Luxeuil, Maison des permanences, 3ème vendredidu mois de 9h à 12h et de 14h à 17h

Lure,, au Bocal, 4ème mercredi du mois sur rendez-vous

  • Délégation départementale au droits des femmes et à l’égalité, DDSCPP,

4 place René Hologne à Vesoul, 03 84 96 17 05

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.81
légère pluie
le 15/10 à 6h00
Vent
0.22 m/s
Pression
1007.1 hPa
Humidité
89 %

Sondage