Homme tué à coup de barres de fer à Audincourt : un suspect interpellé

Publié le 07/11/2008 - 16:16
Mis à jour le 07/11/2008 - 16:16

L'auteur présumé de l'assassinat à coup de barre de fer d'un homme de 38 ans, le 22 octobre à Audincourt, a été interpellé à Saint-Augustin-sur-Mer en Charente-Maritime.

PUBLICITÉ
Le suspect a été interpellé à 6h05 à Saint-Augustin (Charente-Maritime), près de Royan, avec l’aide du GIPN, a indiqué Marion Chabot, substitut du procureur de la République de Montbéliard, confirmant une information parue sur le site de l’Est Républicain. Il sera présenté à un juge d’instruction dans les quatre prochains jours.
 
L’homme de 49 ans, qui avait pris la fuite le 22 octobre après avoir mortellement frappé la victime à coups de barre de fer, était activement recherché par la police de Montbéliard.
Les faits s’étaient déroulés vers 9h30 quand une rixe a éclaté entre le suspect et la victime qui circulaient tous deux en voiture dans le centre-ville de Montbéliard, avait à l’époque indiqué le procureur de la République de Montbéliard, Jean-Martin Jaeglé.
D’après les premiers éléments de l’enquête, les deux hommes qui étaient en procès se connaissaient pour avoir travaillé dans la même société de sécurité. La victime aurait contribué à l’éviction de son ancien collègue alors gérant de la société de surveillance, selon M. Jaeglé.
L’ancien gérant serait sorti de son véhicule pour «tapoter» à la fenêtre de la voiture de son ancien rival qui se serait à son tour extrait de son véhicule, avant de recevoir «X coups de barre de fer», le rendant totalement méconnaissable, et d’être tué sur le coup.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.34
couvert
le 18/06 à 15h00
Vent
0.76 m/s
Pression
1012.94 hPa
Humidité
57 %

Sondage