Identifié comme étant l'auteur de coups de feu, il est extrait de sa cellule...

Publié le 13/05/2021 - 09:45
Mis à jour le 13/05/2021 - 09:45

Après plusieurs mois d'enquête, l'auteur des coups de feu datant du 5 septembre 2020 rue du Luxembourg à Planoise a été identifié. Il a été extrait ce mardi 11 mai 2021 de la maison d'arrêt de Besançon pour être entendu.

 © Hélène Loget
© Hélène Loget

Le 5 septembre dernier, aux alentours de neuf heures, un individu était aperçu tirant avec une arme à feu en direction d’un homme se trouvant rue du Luxembourg à Planoise.

Les équipages de police avaient été immédiatement mobilisés et des constatations avaient été effectuées sur place. Malgré leur rapide intervention, il n'a pas été possible d’interpeller immédiatement l’auteur présumé. Ce dernier avait pris la fuite à bord d’un véhicule, à l’instar de potentielles victimes qui avaient également précipitamment déserté les lieux.

Au terme de plusieurs mois d’enquête, les policiers de l’Unité des atteintes aux personnes de la Sûreté Départementale du Doubs sont parvenus à identifier l'individu, notamment à l’aide d’images de vidéo-surveillance.

Les enquêteurs ont établi qu'il s'agissait d'un homme de 25 ans (déjà connu des services de police) qui avait fait usage d’un pistolet automatique en direction de deux autres hommes âgés d’une vingtaine d’années (également connus des services).

L’auteur présumé (qui a été extrait mardi 11 mai de la maison d’arrêt afin d’être auditionné) et victimes (qui n’avaient pas été blessées)se sont montrés peu loquaces, voire mutiques... Ils n'ont fourni aucune explication sur l’origine du différend les opposant…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Reprise des rodéos urbains à l’approche de l’été… 

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a adressé ce mercredi 16 juin 2021 une note au directeur général de la police, Frédéric Veaux, pour demander "cinquante" opérations de contrôles et de "saisir systématiquement les deux roues" dans les quartiers les plus touchés par le fléau des rodéos urbains. Dans un communiqué, Ludovic Fagaut, chef de file de l’opposition au conseil municipal de Besançon dénonçait une nouvelle fois ces comportements.

Belfort : prison avec sursis requise contre un policier accusé d’avoir tracé une croix gammée sur un toit

Le procureur de Belfort a requis mercredi 16 juin 2021 huit mois d'emprisonnement avec sursis à l'encontre d'un policier, poursuivi pour avoir représenté une large croix gammée avec des tuiles blanches sur le toit du garage de son père à Evette-Salbert, dans le Territoire de Belfort.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.36
légère pluie
le 23/06 à 15h00
Vent
2.29 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
83 %

Sondage