Il fonce à 132km/h dans la voiture de devant, sous le nez des gendarmes...

Publié le 09/04/2015 - 09:11
Mis à jour le 16/04/2019 - 08:37

Lors d'un contrôle routier sur la RN 57 à la fin de la voie des Mercureaux, les gendarmes motorisés du Doubs ont intercepté un véhicule roulant à 132 km/h tandis que la vitesse limitée était de 90 km/h et fonce dans le véhicule le précédant sous le nez des gendarmes… 

DSC_5106.JPG
Dans le Doubs, les contrôles routiers étaient aussi denses que la circulation, durant le week-end du 11 novembre 2013 (archives)©Alexane
PUBLICITÉ

À proximité d’un rond-point, le conducteur du véhicule en excès de vitesse n’est pas parvenu à éviter la collision avec le véhicule situé devant qui a ralenti à l’approche de l’intersection. Les deux véhicules se sont immobilisés au « cédez le passage ». Aucun blessé, mais les deux voitures sont hors d’usage. 

Alors que les vérifications concernant la conductrice de la voiture « victime » sont toutes négatives, le dépistage de l’alcool et des stupéfiants se révèle positif sur le conducteur du véhicule en excès de vitesse : pour l’alcool, un taux de 0.51 mg/l d’air a été relevé (1, 02 gr/litre de sang). Pour les stupéfiants, une prise de sang est réalisée au CHU en vue de déterminer la nature et le taux des produits. 

Enfin, le conducteur n’est pas titulaire du permis et le véhicule n’est pas assuré. Sans emploi, âgé de 29 ans et domicilié à Montfaucon, le conducteur sera convoqué en justice.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.18
légère pluie
le 27/05 à 6h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1013.58 hPa
Humidité
96 %

Sondage