Ils croient séquestrer un convoyeur de fonds, mais l'homme a changé de métier

Publié le 13/06/2014 - 14:36
Mis à jour le 13/06/2014 - 14:36

Deux malfaiteurs ont brièvement enlevé jeudi 12 juin un homme de 59 ans en Seine-Saint-Denis avec l’intention de l’obliger à ouvrir des distributeurs de billets, avant de l’abandonner en pleine forêt. L’opération s’est avérée vaine, l’ancien convoyeur de fonds, qui avait changé de métier, n’ayant pu leur être d’aucune aide.

 ©
©

La victime était en train de changer une caméra de vidéo-surveillance dans une rue de Pantin, jeudi en début d'après-midi, lorsque ses deux agresseurs se sont jetés sur lui, lui passant une cagoule sur la tête et des menottes, ont relaté une source judiciaire et une source proche de l'enquête.

Les malfaiteurs le font alors monter de force dans une voiture, et le tenant en respect avec une arme de poing, le conduisent dans un bois de Taverny (Val d'Oise), à 25 kilomètres de là, pour qu'elle accepte de les aider à ouvrir des distributeurs de billets. Pour l'effrayer, ils prétendent détenir sa famille en otage, a précisé une source judiciaire. Mais l'ex-salarié de la Brink's, spécialiste des distributeurs de billets, "n'était plus du tout en mesure" d'ouvrir un distributeur car il avait changé de métier, a ajouté cette source. Les voleurs se sont enfuis, sans lui porter de coups.

Le service départemental de police judiciaire (Sdpj) a été saisi de l'enquête.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 20 mai dernier.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.46
légère pluie
le 22/05 à 15h00
Vent
3.6 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
47 %