Incendie à la maison du projet du quartier des Vaites : la piste criminelle privilégiée

Publié le 25/02/2019 - 12:25
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:49

Les sapeurs-pompiers de Besançon ont été appelés peu avant 3h du matin dans la nuit du dimanche 24 au lundi 25 février 2019 pour l'incendie de la maison du projet d'écoquartier des Vaites. La piste criminelle fait peu de doute. Le maire de Besançon et le préfet du Doubs étaient sur place en fin de matinée pour constater les dégâts. Jean-Louis Fousseret a annoncé qu'il s'engageait à reconstruite très vite une nouvelle maison du projet.  

Selon les premiers éléments d'enquête, le feu se serait déclaré après une intrusion ne laissant que peu de place au doute quant à l'origine criminelle de l'incendie des trois containers maritimes "de dernier voyage" installés en avril 2018 pour abriter la maison du projet de découverte de cet écoquartier qui doit, à terme, recouvrir une offre de 1.150 logements en accession et à la location au sein de petits collectifs, d'habitat intermédiaire et d'habitat individuel dense. Une alternative selon la Ville de Besançon à l'habitat existant de la rue de Belfort et de Palente qui souhaite donner la possibilité d'habiter en ville et aux portes du centre-ville à un budget accessible.

Inauguré le 17 avril dernier et ouvert depuis le mois de mai 2018, ce centre d'informations mobile de 70 m2 abritait notamment une maquette de l'écoquartier et se voulait être un lieu de dialogue et de rencontre.

JL Fousseret : "À travers cet incendie, c'est le dialogue que l'on veut museler"

Après l'annonce de l'incendie, le préfet du Doubs, Joël Mathurin et Jean-Louis Fousseret ont décidé de se rendre sur place afin de se rendre compte de l'étendue des dégâts. Le maire de Besançon s'est dit atterré et a condamné fermement ces actes. "À travers cet incendie, c'est le dialogue que l'on veut museler. En effet, cette maison permettait à chacun de venir prendre connaissance du projet et de se faire son opinion. C'est un lieu de travail, de rencontre pour les riverains, mais aussi pour les entreprises présentes sur le chantier…"

Reconstruction d'une nouvelle maison du projet des Vaîtes

Tout en s'engageant à reconstruire "très vite" une nouvelle maison du projet, Jean-Louis Fousseret a enfin appelé à la responsabilité de tous les politiques et notamment les opposants au projet pour condamner cet incendie. "Nous avons besoin de dialogue et non pas de violence (…) Je m'engage a reconstruire très très vite une nouvelle maison. Ce quartier le mérite et la démocratie l'exige…".

Des inquiétudes environnementales

Mobilisée contre le projet après l'entrée en action des premières pelleteuses, l’Association des Jardins des Vaîtes, qui regroupe des jardiniers du secteur, a condamné à son tour cet incendie. " Ce n'est en aucun cas notre façon de voir les choses. Il existe d'autres moyens pour se faire entendre, et tout à fait pacifiques…"

Soutenue par France Nature Environnement 25/90, l'association a lancé une pétition en ligne (900 signatures) et craint que ce "poumon vert" devienne un "quartier densément urbanisé mettant en péril des terrains agricoles et naturels, ainsi que les espèces parfois protégées y habitant".

Sur l'aspect environnemental, Jean-Louis Fousseret a tenu à insister sur la volonté de la Ville à insérer ce projet urbain dans son environnement paysager en "préservant" l'identité naturelle du site. Il a notamment évoqué le respect du cadre paysager et des activités maraîchères historiques ainsi que la réalisation d'une voie verte et des ambitions de la Ville dans ce secteur en matière d'énergies renouvelables, de développement durable et d'espaces partagés.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.95
légère pluie
le 25/09 à 18h00
Vent
1.72 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
37 %

Sondage