Alerte Témoin

Jeune homme tué par balle à Besançon: "le litige personnel " privilégié

Publié le 18/05/2020 - 16:54
Mis à jour le 18/05/2020 - 16:56

Après l'interpellation d'un jeune homme de 23 ans, suspecté d'avoir tué un jeune de 17 ans dimanche soir dans le quartier Planoise, le parquet de Besançon estime que le mode opératoire fait plus penser "à un motif personnel qu'à une guerre de clans".

Etienne Manteaux
Etienne Manteaux illustration © Hélène Loget

Le suspect, un habitant du quartier Planoise est connu de la justice pour des faits de violence et des affaires de stupéfiants, selon une source policière.

Sa compagne, avec laquelle il s'était caché dans un appartement de Besançon, et trois autres personnes qui se trouvaient avec lui dans une voiture au moment de l'homicide ont également été placées en garde à vue, a précisé le procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux.

D'après les premiers éléments de l'enquête de la police judiciaire, co-saisie avec la sûreté départementale, "il s'agirait plutôt d'un litige personnel", a relevé M. Manteaux.

Une altercation verbale a eu lieu dimanche vers 19H30 entre la victime et un homme plus âgé au pied d'une barre d'immeubles, sur un lieu supposé de deal.

L'homme arrivé en voiture, à visage découvert et muni d'une arme de poing a tué la victime d'une seule balle dans le thorax avant de s'enfuir.

"Le conducteur du véhicule ne savait pas du tout ce qu'il allait faire", a noté le procureur, "il est resté sur place, où il a été interpellé". Selon M. Manteaux, "le mode opératoire ne ressemble pas du tout à ce qu'on a pu observer de novembre 2019 à mars 2020 à Planoise, ça fait plus penser à un motif personnel qu'à une guerre de clans".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Feu de cabanon à Nommay

Mercredi 1er juillet 2020 vers 19h40, les pompiers de Montbéliard, Audincourt et Béthoncourt sont intervenus pour un début d'incendie dans un cabanon mitoyen d'une maison d'habitation individuelle au 25 grande rue à Nommay.

Un important trafic d’or entre la France et l’Allemagne démantelé

La section de recherches de la gendarmerie de Dijon mobilisée • Quatorze personnes suspectées d'avoir pris part à un vaste trafic d'or entre la France et l'Allemagne ont été mises en examen et près de 30 kilos du précieux métal d'une valeur de 1,5 million d'euros ont été saisis, a-t-on appris ce vendredi 26 juin 2020 auprès de la Jirs de Nancy.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.19
    couvert
    le 05/07 à 0h00
    Vent
    1.73 m/s
    Pression
    1022 hPa
    Humidité
    90 %

    Sondage