JP Chevènement : "On va aller vers un mauvais accord pour maintenir la Grèce dans l'Europe"

Publié le 06/07/2015 - 14:38
Mis à jour le 06/07/2015 - 14:38

Sur Europe 1, Jean-Pierre Chevènement s'est exprimé suite à la victoire du non au référendum grec.

2013-04_05-jean-pierre_chevenement.jpg
©miss dom (archives)
PUBLICITÉ

Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre, ancien président d’honneur du MRC (Mouvement républicain et citoyen):

« Ce +non+ très fort aura des conséquences, contrairement au non français ou hollandais de 2005 qui avait été enterré à travers le traité de Lisbonne (…) Les Grecs ont refusé le diktat des créanciers. A la base de tout, il y a l’échec de la médecine qui avait été appliquée à la Grèce. La Grèce a perdu le quart de son PNB, évidemment cela a donné lieu à une explosion du ratio d’endettement de la Grèce, 177% du PIB, une dette qui ne pourra pas être remboursée (…)

Le problème qui est posé est non pas tellement celui de la Grèce, c’est celui de la monnaie unique elle-même qui est une hérésie au départ, une idée mal conçue, une monnaie unique qui juxtapose trop de pays hétérogènes (…) Il faudrait avoir une monnaie commune symbolisant ce que nous voulons faire ensemble et garder une monnaie nationale à usage interne. (…) 

On va aller vers un mauvais accord pour maintenir la Grèce dans l’Europe. Mais le bon sens serait de s’acheminer vers ce qu’on appelle un Grexit amical. J’entends par là une sortie accompagnée: on recréerait un euro-drachme qui serait lié à l’euro dans une proportion, par exemple de 70%, et cela donnerait à la Grèce une possibilité de voir croître son économie » 

Rappel 

Les Grecs ont nettement rejeté, lors du référendum de dimanche, le plan des créanciers de leur pays, précipitant Athènes dans l’incertitude sur son maintien dans la zone euro.

Sur près de 92% de bulletins dépouillés vers 21h30 GMT, le non l’emportait à 61,33%, tandis que Berlin d’un côté, Paris et Rome de l’autre, ne semblaient pas en phase sur la réaction à apporter, et qu’Athènes faisait mine de ne voir aucun problème à son retour dès lundi à la table des négociations.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande étaient néanmoins « d’accord » pour dire qu’il fallait « respecter le vote » des Grecs, et pour appeler à un sommet de la zone euro, qui aura lieu mardi à 16H00 GMT à Bruxelles. La Commission européenne disait aussi « respecter le résultat » du référendum.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre ont exprimé dans une tribune, diffusée samedi par le Journal du Dimanche, leur soutien à Emmanuel Macron, au moment où le parti de droite Les Républicains subit une crise profonde après sa déroute aux élections européennes. Parmi eux, on retrouve notamment le maire  "Agir" de Vesoul, Alain Chrétien.

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Le programme de la visite présidentielle • Le président de la République sera bien à Ornans ce  lundi 10 juin 2019  le jour même du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet (10 juin 1819) pour l'inauguration de la nouvelle exposition "Yan Pei-Ming face à Courbet". Cette dernière fait partie des 15 en France ayant reçu cette année le label "Exposition d’intérêt national" du ministère de la Culture. Le Président de la République sera accompagné par Franck Riester, ministre de la Culture, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales.

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Dans le cadre du projet de loi Organisation du système de santé e, débat actuellement au Sénat, le PS Martial Bourquin a déposé des amendements visant à lutter contre les déserts médicaux et propose le conventionnement sélectif  ou "territorialisé" des médecins libéraux.

Municipales à Besançon : le candidat Alauzet lance sa phase de consultation auprès des Bisontins

Municipales à Besançon : le candidat Alauzet lance sa phase de consultation auprès des Bisontins

N'osant imaginer ne pas avoir l'investiture d'En Marche d'ici début juillet pour les municipales de 2020 à Besançon, le député du Doubs Éric Alauzet entame ce 3 juin 2019 une nouvelle phase de sa campagne. Jusqu'au 12 juillet, une cinquantaine d'enquêteurs vont aller à la rencontre des habitants dans le but de récolter "plusieurs milliers" d'avis. Éric Alauzet souhaite présenter à l'automne son projet "en dehors des clivages politiques et des appareils" et avec une équipe ouverte et renouvelée.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.3
ciel dégagé
le 16/06 à 15h00
Vent
2.61 m/s
Pression
1020.8 hPa
Humidité
57 %

Sondage