Jura Sud éliminé par St- Saint-Étienne en 16e de finale

Publié le 03/01/2022 - 08:02
Mis à jour le 03/01/2022 - 09:34

Le match opposant Jura Sud (N2) et Saint-Etienne (L1) s’est finalement terminé sur le score de quatre buts à un en faveur du pensionnaire de Ligue 1. Un match qui a été interrompu durant 20 minutes après le lancement de fumigènes de supporters stéphanois.

 © Capture Eurosport
© Capture Eurosport

À Louhans (Stade du Bram): Saint-Etienne bat Jura Sud 4 à 1 (2-0)

Buts:

  • Jura Sud: Tiago Cardoso (78)
  • Saint-Etienne: Nade (9), Nordin (15), Sako (84 s.p.), Boudebouz (87)

Les réactions

Valentin Guichard (entraîneur de Jura Sud éliminé par Saint-Etienne):

"Tout au long du match, j'ai eu la sensation que cela ne serait pas aujourd'hui (l'exploit). Il manquait toujours quelque chose. La marche était trop haute au vu du résultat. Si nous avions livré le match parfait, nous aurions pu faire douter cette équipe de Saint-Etienne.

Les garçons avaient la bonne intention de livrer le match parfait, mais la limite entre trop en faire, avoir envie et rester lucide, la frontière est infime. En première période, nous n'avons pas réussi à mettre en place ce que nous souhaitions. C'était partiellement mieux après la mi-temps. Sur certains tours précédents, nous avons eu ces petits faits de jeu qui tournaient en notre faveur. Ce n'était pas le cas aujourd'hui comme sur la réduction du score avant de concéder dans la foulée un penalty. L'interruption du match ? À un certain niveau on doit être imperméable à ces situations. Cela a sans doute un peu joué, mais je ne pense pas que cela explique cette mauvaise entame après la reprise".

Pascal Dupraz (entraîneur de Saint-Etienne qualifié contre Jura Sud):

"Je suis très satisfait du sérieux des joueurs. Il en fallait car cette équipe de Jura Sud avait des arguments et nous a opposé d'avantage qu'une farouche résistance.

Nous avons peut-être cru trop tôt que nous étions à l'abri. Il aurait fallu totaliser un peu plus en première période, la meilleure des deux pour notre part. Je n'ai pas eu peur. Les joueurs sont sérieux et ils appliquent ce que je leur demande depuis que je suis là".

Le match interrompu pendant vingt minutes

Le 16e de finale de la Coupe de France entre Jura Sud (National 2) et Saint-Etienne (L1), disputé à Louhans, a été interrompu une vingtaine de minutes après que des fumigènes et des feux d'artifice ont été lancés depuis la tribune stéphanoise.

Une épaisse couche de fumée était tombée quelques instants après le début du match sur la pelouse et un projectile a semblé gêner Cedric Mensah, le gardien de Jura Sud, forçant l'arbitre du match, Bastien Dechepy, à demander aux joueurs de rentrer aux vestiaires.

Le match a finalement repris après une vingtaine de minutes. Une jauge de 5.550 supporters avait été prévue pour ce match, et 500 supporters stéphanois sont arrivés au stade, mais certains étaient en retard.

Il s'agit du deuxième incident en Coupe de France après l'interruption définitive du 32e de finale entre le Paris FC et Lyon consécutive à des jets de fumigènes et des bagarres dans les tribunes. Les deux équipes ont depuis été exclues de la compétition.

En décembre, le gouvernement avait pris des mesures après une série d'incidents dans les stades: un match sera définitivement interrompu si un joueur ou l'arbitre est agressé et les bouteilles en plastique ont été interdites.

En outre, les clubs de Ligue 1 et Ligue 2 devront tous disposer de "dispositifs de sécurité antiprojections", à partir de la saison 2022-2023, installables pour certains matches sur préconisation des préfets. Saint-Etienne est actuellement dernier de Ligue 1 et lutte pour se

maintenir cette saison, alors que le club a engagé un processus de cession depuis le mois d'avril 2021.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Decathlon vous rachète votre matériel de sport inutilisé grâce à la Seconde Vie

PUBLI-INFO • La Seconde Vie chez Decathlon est un service de rachat de votre matériel, sur certains sports, en très bon état, sous forme de bon d’achat ou de virement bancaire. Pour profiter de ce service, voici un guide vous expliquant ce qui peut être repris et sous quelles conditions.

Sports : l’heure de vérité pour le GBDH, le FCSM veut enchaîner

Tour d'horizon des rencontres sportives des rencontres majeures à suivre ce week-end des 12 et 13 avril 2024 en Franche-Comté. Le GBDH aura fort à faire face à Frontignan tout comme le Racing devant Bobigny. Le FCSM aura l'occasion de performer et de poursuivre sa dynamique chez la lanterne rouge tandis que le BesAC se consacre à un dernier enjeu. 

Clément Berthet sur le départ de la Classic Grand Besançon Doubs : “On vise clairement la victoire !”

Le Classic Grand Besançon Doubs a démarré, d’abord de Besançon, puis de Chalezeule pour quelques heures de course cycliste jusqu’à Montfaucon vendredi 12 avril 2024. On a posé quelques questions à l’un des coureurs francs-comtois, Clément Berthet quelques minutes avant la course.

Suivez en direct la Classic Grand Besançon Doubs…

La première épreuve du triptyque franc-comtois démarre ce vendredi 12 avril 2024 ! Après un départ sur l’esplanade des Droits de l’Homme à Besançon, les coureurs devront s’élancer sur un parcours de 171,3 km en affrontant trois côtes… Celles de Marchaux, d’Epeugney, de la Malate. Suivez la course en direct avec nos journalistes sur place.

Premier contrat pro avec le FC Sochaux-Montbéliard pour Dalangunypole Gomis

Déjà pleinement intégré au groupe, le défenseur Dalangunypole Gomis vient de signer son premier contrat professionnel en faveur du FCSM a fait savoir le club mercredi 10 avril 2024. Le jeune joueur de 19 ans, issu du centre de formation sochalien, s’est engagé jusqu’en 2027. Son contrat prendra effet à compter du 1er juillet 2024. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.32
légère pluie
le 16/04 à 3h00
Vent
4.55 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
92 %