L’employé municipal de Longvic tué pour des propos "insultants"

Publié le 08/06/2013 - 19:40
Mis à jour le 09/06/2013 - 20:02

L'employé municipal de 49 ans, soupçonné d'avoir tué son collègue vendredi 7 juin 2013 à Longvic en Côte-d'Or, reprochait à la victime d'avoir tenu des propos "insultants" envers son ancienne compagne. Le suspect a également agressée cette dernière le même jour dans une rue à Dijon avec son arme, sans qu'elle ait été blessée.

PUBLICITÉ

L’employé municipal de 49 ans, qui ne travaillait pas vendredi, s’était rendu vers 12h30 dans la salle de repos des services techniques de la mairie de Longvic. Il avait alors tiré avec une carabine 22 long rifle modifiée, sur son collègue de 37 ans, le touchant mortellement à la tête (lire notre article ci-dessous).

« Le mis en cause reprochait à son collègue d’avoir dit des choses désagréables et insultantes envers une personne à laquelle il était très attachée et dont il était séparé« , a précisé samedi 8 juin 2013 le procureur de la République à Dijon, Marie-Christine Tarrare.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le suspect est également allé trouver vendredi matin son ancienne compagne, âgée de 45 ans, et l’a agressée dans une rue à Dijon avec son arme, sans qu’elle ait été blessée.

Vendredi, le procureur avait évoqué un « problème personnel entre les deux hommes, tous deux employés de longue date dans les services de la mairie et ne posant aucune difficulté » dans leur milieu professionnel.

L’auteur présumé des faits n’avait opposé aucune résistance quand les policiers municipaux l’avaient interpellé. Il avait été placé en garde à vue dans les locaux de la Sûreté départementale de Côte-d’Or, chargée de l’enquête. Sa garde à vue a été prolongée jusqu’à dimanche, a ajouté Mme Tarrare. Il devrait ensuite être déféré devant un juge d’instruction.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Braquage d’un joaillier en mai à Châtillon-le-Duc : plusieurs interpellations, un suspect en fuite

Braquage d’un joaillier en mai à Châtillon-le-Duc : plusieurs interpellations, un suspect en fuite

Une cinquantaine de gendarmes a été mobilisée ce jeudi à Thise dans le cadre du vol à main armée survenu le 3 mai 2019 à Châtillon-le-Duc. Au moins cinq personnes suspectées d'avoir participé au braquage d'un joaillier en mai dans le Doubs, ont été interpellées à Besançon et Annemasse (Haute-Savoie), et un suspect de 23 ans a pris la fuite à Thise.