La Citadelle, un bastion difficile d'accès ?

Publié le 05/08/2010 - 15:02
Mis à jour le 05/08/2010 - 15:02

L'accès à la Citadelle de Besançon est un problème récurrent à Besançon. La mise en service d'une ligne de bus contribue-t-elle a améliorer l'accès au site touristique le plus fréquenté de Franche-Comté.

PUBLICITÉ
La nouvelle ligne de bus permettant l’accès à la Citadelle depuis le parking Chamars, est ouverte depuis le 5 avril dernier. Cette ligne payante, installée pour le moment à titre expérimental, a-t-elle du succès ?

La nouvelle ligne de bus 17 remplace l’ancienne navette, qui était gratuite mais moins fréquente. Elle pallie également l’absence du petit train depuis son accident de 2008. Marche-t-elle aussi bien que les précédentes formules ?

Arnaud Marguier, responsable marketing de Ginko affirme que pour l’instant la ligne est relativement bien utilisée par les usagers : «  En fait tout dépend du temps. Dès qu’il fait beau, nous sommes obligés de renforcer la ligne surtout le week-end. A contrario, la fréquentation de la ligne a été catastrophique les deux premières semaines de mai à cause des pluies constantes ».
Le bilan est donc mitigé d’autant plus que Ginko a rencontré de sérieux problèmes liés aux travaux place Victor Hugo à Besançon.

« Cette nouvelle ligne a donc été soumise à de nombreuses contraintes notamment pendant la période scolaire… Le bus restait bloqué plus d’une demi heure avant ou sous le tunnel. Heureusement, le problème s’est résorbé depuis le mois de juin », complète Arnaud Marguier.

Ce jeudi matin, une petite foule de touristes se pressait devant le guichet de Chamars pour acheter un ticket de bus qui permet de monter à la Citadelle. Ils sont une petite quinzaine venus des 4 coins de la France  Tous retraités, ils se connaissent de longue date et aiment voyager ensemble.

Jean-Claude, le chef de groupe est déjà venu visiter la Citadelle il y a 4 ans : « J’avais bien aimé le site, du coup j’ai décidé d’emmener les copains. Quand je suis venu j’étais monté en petit train mais là toutes les brochures parlent de la ligne de bus. On est venu en plusieurs voitures qu’on a garé sur le parking », explique-t-il.

A 10h pile,  le bus arrive… Plus de problème de ponctualité lié au travaux.
Jean-Claude et ses amis ont donc choisi la formule "Citabus" proposée par la ville. Elle permet d’accéder à la Citadelle par la ligne 17 et l’entrée au site à des tarifs préférentiels. Par ailleurs, elle donne aussi la possibilité de se faire rembourser le coût du parking Charmars.
« C’est vrai qu’on aurait pu monter avec nos voitures, mais la formule est intéressante. On a pas à faire la queue trois fois de suite à trois guichets différents » précise Jean-Claude.
Les plus vaillants ont décidé de se rendre à la Citadelle à pied… Comme ça au moins, pas de problème de coût.
Un peu plus loin, Marine et ses deux enfants ont aussi choisi le pass "Citabus" malgré la poussette du petit dernier.. « Le parking de la Citadelle est payant. Alors autant profiter d’être transporté. Et quitte a payer, le bus revient moins cher que le parking là haut », justifie-t-elle.
D’autres encore ont préféré monter avec leur propre véhicule pour ne pas être dépendants des horaires de bus. «Surtout s’il faut attendre sous la pluie », précise Bernard.
Rappelons qu’il y a un bus toutes les 10 ou 15 minutes.
 
S.K.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Waves Concept, un nouveau salon de coiffure-café bientôt au centre-ville de Besançon

Waves Concept, un nouveau salon de coiffure-café bientôt au centre-ville de Besançon

Courant novembre 2019, un nouveau concept de commerce ouvrira ses portes rue Gustave Courbet, dans les anciens locaux de la maroquinerie Prieur-Boisson à Besançon. Il s'agit de Waves Concept : un café au rez-de-chaussée, un salon de coiffure à l'étage. Antoine, le gérant, nous en parle…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.34
pluie modérée
le 19/10 à 15h00
Vent
0.94 m/s
Pression
1006.91 hPa
Humidité
96 %

Sondage