La directrice du CLA quitte ses fonctions pour rejoindre Pékin

Publié le 23/07/2019 - 18:50
Mis à jour le 26/07/2019 - 11:25

Après trois années à la tête du Centre de Linguistique Appliquée de Besançon, Frédérique Pénilla quitte ses fonctions pour rejoindre la Chine. Cela, « sans oublier Besançon », ville dont elle est « tombée amoureuse », explique-t-elle ce 23 juillet 2019. 

Durant ses trois années d'exercice en qualité de directrice du CLA, Frédérique Pénilla retient des "enseignants dévoués" mais aussi des partenariats de qualité avec la Ville, l'agglomération, la région, mais aussi la Citadelle de Besançon ou encore la Saline Royale d'Arc-et-Senans. Autre fait marquant pour la directrice, les 60 ans en 2018 du CLA

Un CLA "plus ancré dans le sol"

Un point tient à cœur à la directrice : celui de l'encrage du centre au niveau local : "Les différents soutiens que nous avons pu avoir au niveau local ont été très importants, car c'est un point que nous avons développé. Avant le CLA étaient trop situé "hors-sol", il est désormais "ancré dans le sol", explique Frédérique Pénilla. 

Un centre qui va plus loin que la formation en langue

Bien que le CLA compte 60 professeurs-chercheurs au sein de sa structure, il fait également appel à 70-80 formateurs spécialisés sur des thèmes particuliers. 1.000 stagiaires sont d'ailleurs accueillis en un été. "Le public que nous recevons est très varié. Il va des jeunes en formation aux cadres en passant par diverses associations de professeurs de français", souligne la directrice qui indique accueillir également "tous les inspecteurs du système éducatif tunisien du primaire". 

Des liens "forts" tissés entre certaines personnes

Parmi les liens "forts" qui se sont tissés, suite à des rencontres au CLA, Frédérique Pénilla se rappelle d'une famille française qui avait accueilli un jeune Canadien. "J'ai appris que ces derniers s'étaient rendus au Canada, au mariage de l'ancien étudiant". Autre anecdote que la directrice a connue : le pèlerinage d'enseignants, maintenant seniors, qui sont revenus ensemble à Besançon 50 ans après. "C'est un lien énorme dont bénéficie aussi, la Ville de Besançon", souligne la directrice. 

Info +

Le CLA accueille 4.000 étudiants par an. Il a développé des partenariats avec de nombreux pays à travers le monde tels que : Le Sénégal, la Libye, Cuba ou encore la Malaisie et la Chine. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

“Besac dit bienvenue à ses étudiant(e)s” : la Ville de Besançon lance un appel à candidature

Jusqu’au 30 mai 2024, entreprises, associations, établissements d’enseignement supérieur, structures culturelles, sportives et maisons de quartiers sont invités à prendre part au programme de rentrée Besac dit bienvenue à ses étudiant.e.s ! en proposant une activité dédiée et ainsi se faire connaitre auprès des 25.000 étudiants de Besançon et de sa métropole.

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Effondrement rue de Vesoul : une période charnière commence…

Les études, investigations et travaux menés jusqu’ici permettent de dire que la période actuelle est une période charnière, selon le dernier communiqué du Département du Doubs en date du 12 avril 2024 : les travaux restant à effectuer et leurs délais de réalisation pour le rétablissement de la route départementale 572 demeurent de plus en plus concrets.

Concours photo sur le thème de l’habitat de demain. Participez !

PUBLI-INFO • Parce que le petit habitat collectif (neuf ou rénové) tient une grande place dans notre paysage quotidien, le Syndicat mixte du Scot Besançon Cœur de Franche-Comté l’a choisi comme cadre d’un concours photo. Celui-ci se déroule du 2 avril au 30 juin. Enfin, il a pour cadre 113 communes. On y va ?

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi 12 avril 2024 porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.
 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.33
couvert
le 25/04 à 6h00
Vent
1.93 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
93 %