La Franche-Comté signe pour des bâtiments plus "durables"

Publié le 09/07/2013 - 11:15
Mis à jour le 10/07/2013 - 12:19

Deux tiers des 662.000 logements de Franche-Comté ont été construits avant la première réglementation thermique de 1975. Le Schéma régional du climat, de l’air et de l’énergie du conseil régional, validé par la préfecture par arrêté en novembre 2012 vise une mise en conformité de 15.000 logements par an pour atteindre un taux de rénovation de  100% en ... 2050. 

Le "Paquet énergie-climat"  adopté par le conseil régional et validé par arrêté préfectoral (novembre 2012) vise à atteindre un objectif dit « 20 – 20 - 32 » à l’horizon 2020 : 

  •  20 % de gain en efficacité énergétique
  • 20 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)
  • 32 % d’énergies renouvelables (EnR) 
  • Garantie d’une bonne qualité de l’air afin de préserver la santé des habitants. 

En Franche-Comté, les bâtiments représentent en Franche-Comté 43 % des consommations d’énergie finale et 20 % des émissions de gaz à effet de serre et la facture énergétique correspondante s’établit à environ à 1 milliard d’euros par an sur la région.

En France,  la part des EnR s’élève à 23 % et le plan climat de juillet 2004 prévoit de diviser les émissions de GES par 4 d’ici 2050 c’est le « facteur 4 ». Au niveau européen, les 27 pays membres ont adopté en 2008, le « Paquet énergie-climat » pour l’Union européenne un scénario dit « 3 x 20 ».

Un parc ancien en Franche-Comté

Le parc de logements francs-comtois se compose d'environ 620 000 logements.  55% sont des maisons individuelles. Le parc de bâtiments est plutôt ancien : 37% a été construit avant 1948 et ce sont près de deux tiers des logements qui ont été construits avant la première réglementation thermique de 1975.

Le parc de copropriétés représente de l'ordre de 110 000 logements (soit 18%) et le parc géré par des bailleurs sociaux publics environ 75 000 logements (soit 12%).

Le parc tertiaire est estimé à environ 27 millions de m2. Il représenterait environ 1/3 des consommations hors électricité spécifique.

(sources FILOCOM 2011, Anah et CEREN)

Le Schéma régional du climat, de l’air et de l’énergie (SRCAE) fixe trois orientations : la rénovation thermique du bâti existant ; la performance des constructions neuves et un usage économe des bâtiments.  Les objectifs sont lissés jusqu'à 2050.

Le Pacte territorial énergie-bâtiment Franche-Comté

Ce pacte doit permettre aux acteurs publics et privés francs-comtois, dans le cadre de leurs prérogatives respectives, de mutualiser des moyens techniques et financiers en vue de massifier les opérations de rénovation thermique du bâti existant au niveau Bâtiment basse consommation (BBC).

  • Objectif : multiplier par trois le nombre de rénovations soit environ 15 000 logements par an entre 2008 et 2050 avec un objectif de 100 % du parc existant rénové en 2050.

La Région Franche-Comté a décidé de proposer aux collectivités volontaires (départements, communautés d’agglomérations, pays, territoires de projets) la signature d’un Pacte territorial énergie-bâtiment, à échelle 2014-2020, précisant le cadre des actions communes pour atteindre les objectifs quantitatifs du SRCAE en matière de bâtiment.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le calendrier de l'Avent... de l'Après !

Logis13 Éco • Ouvrez toutes les fenêtres  ! Logis 13 Eco, l'appartement pédagogique de la Ville de Besançon pour apprendre les bons gestes pour la planète, propose pour la troisième année consécutive, un calendrier de "l'Après" pour faire place à un monde plus économe tout en insufflant l'esprit de Noël. Chaque jour, une idée pour préparer les fêtes en soulageant la planète...

Vigilance jaune « Neige et Verglas » en Franche-Comté

Mise à jour • Météo France a placé 23 départements en vigilance jaune "neige et verglas". Des chutes de neige  de 0.5 cm à 1 cm de neige par heure étaient annoncées jusqu'en plaine à partir de 1h du matin dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre 2020. À Besançon, les services de la ville se tenaient prêts cette nuit pour prévenir tout phénomène potentiellement dangereux.

Une balade ce week-end ? N’oubliez pas l’application Besançon Grandes Heures Nature…

Avec la possibilité de sortir dans un rayon de 20 km autour de chez soi, les idées de sorties s'élargissent quelque peu... L’application Besançon Grandes Heures Nature propose de nombreuses idées de balades et randonnées pour (re)découvrir notre territoire au travers d’itinéraires variés, en contact avec la nature, aux portes des 68 communes que compte Grand Besançon Métropole.

Randonneurs, randonneuse, votez pour votre « GR Préféré »…

Pour la quatrième année consécutive, la Fédération française de la randonnée pédestre lance son concours national pour l’élection du "GR préféré des Français". Parmi les huit GR (Grande Randonnée) sélectionnés cette année, l'emblématique GR®509 - Grande Traversée du Jura ! Il est possible de voter jusqu'au 25 novembre 2020 sur le site MonGR.fr.

Le Groupe des Epouvantails en Colère (Geec) s’est installé aux Vaîtes à Besançon

Ce mardi 17 novembre, jour de l'appel à une deuxième vague d'action contre la réintoxication du monde, l'association Les Jardins des Vaîtes, a appelé jardinièr·es et ami·es des Jardins des Vaîtes à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. L'occasion de réaffirmer leur volonté de "préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitant·es humains et non humains."

« Le temps de la forêt est plus long que le temps de la relance » (Jacques Grosperrin)

Jeudi 19 novembre 2020 dans la matinée, le sénateur LR Jacques Grosperrina interpellé le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation sur le thème de "La forêt française face aux défis climatiques, économiques et sociétaux" . Il a attiré l’attention du ministre sur la situation préoccupante de la forêt du Doubs.

Inondations et coulées de boue : une commune supplémentaire du Doubs reconnue en état de catastrophe naturelle

Par arrêté du Ministère de l’Intérieur du 19 octobre 2020, paru au Journal officiel du 14 novembre 2020, la commune de Dasle a été reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des dommages causés par les inondations et coulées de boue survenues les 3, 11, 12 et 17 juin 2020.

Feuilles mortes : le ramassage se poursuit jusqu’à la mi-décembre à Besançon

Cette année encore, la Ville de Besançon mobilise les agents de la Voirie-Propreté et de la Biodiversité et Espaces Verts pour ramasser près de 535 tonnes de feuilles mortes jusqu’à la mi- décembre, annonce-t-elle ce jeudi 12 novembre dans un communiqué. Pas moins de 450 kilomètres sont ainsi parcourus et déblayés afin de limiter les amas qui se transforment en tapis glissants pour les passants et les véhicules en circulation.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.82
couvert
le 03/12 à 12h00
Vent
4.19 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
45 %

Sondage