La nécropole gallo-romaine de la Viotte va livrer ses secrets

Publié le 14/03/2013 - 12:14
Mis à jour le 14/03/2013 - 18:48

Dans le cadre des importants travaux actuellement menés sur le site de la gare Viotte à Besançon, les fouilles archéologiques ont débuté. Elles vont permettre d’approfondir les connaissances sur l’une des nécropoles gallo-romaines de Vesontio localisée en ce lieu depuis le XIXe siècle.

cimetiere_viotte.jpg
©roman

archéologie

PUBLICITÉ

Les archéologues ont investi le chantier de la gare Viotte à Besançon (à propos des travaux actuellement menés sur ce site, lire notre article ci-dessous). Jusqu’à mi-avril, ils vont minutieusement explorer le cimetière antique qui s’y trouve.

Cette nécropole mixte (inhumation et incinération) située sous l’actuelle gare Viotte et à ses alentours, le long de la rue de Vesoul, ancienne voie romaine conduisant à Vesoul, est connue depuis le XIXe siècle.  Datée par les précédentes fouilles du Ier siècle après Jésus-Christ au début du IVe siècle, elle est l’un des sept cimetières du Besançon de l’époque gallo-romaine (voir la liste de ces nécropoles à la fin de cet article).

Hors du pomerium

« La loi des Douze Tables interdit toute sépulture dans l’enceinte de Rome, indiquait Lydie Joan, en 2006*. Le regard ambigu que les Romains portent, en effet, sur la mort entraîne des règles précises quant à la localisation du domaine funéraire. Il faut repousser la mort sans toutefois la répudier. Ainsi, les nécropoles sont à l’extérieur de l’espace réservé à l’habitat, reléguées hors du pomerium (l’enceinte sacrée de la ville), tout en restant à la vue de tous, grâce à divers monuments longeant les axes routiers. Bien qu’aucune des sept nécropoles découvertes à Besançon n’ait été fouillée exhaustivement, leur localisation semble bien marquer les limites et les fluctuations du périmètre habité et les principaux accès de la ville. »

Lors du diagnostic préalable à l’actuel chantier, deux tombes ont été retrouvées. Actuellement, en début de fouilles, une vingtaine de sépultures à inhumation et à crémation ont été repérées. Nous reviendrons plus en détail prochainement sur ce chantier archéologique qui devrait permettre de dater plus précisément ce cimetière, d’identifier les âges, sexes et pathologies des personnes inhumées, les techniques d’inhumation, le mobilier enterré avec les corps…

 Et les autres…

Les six autres nécropoles gallo-romaines de Vesontio connues sont :

  • la nécropole à incinération, rue du Général Lecourbe (alors sans doute l’une des entrées de la ville)
  • la nécropole à incinération dite « de Chamars »
  • la nécropole mixte (inhumation et incinération)  du Champ-Noir, rue Louise Michel
  • la nécropole à incinération de Port-Joint, avenue de Chardonnet
  • la nécropole à inhumation autour de l’église de Saint-Ferjeux
  • la nécropole mixte (inhumation et incinération) de Battant

* dans le catalogue de l’exposition « De Vesontio à Besançon » qui s’est tenue au musée des Beaux-Arts et d’Archéologie .

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Après son discours et la visite de l'exposition "Yan Pei Ming face à Courbet", Emmanuel Macron a pris le temps de rencontrer une quinzaine d'élèves de l'école primaire Courbet et du collège Pierre Vernier d'Ornans qui ont pu lui présenter leurs travaux réalisés dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Courbet.

Le festival Saônorités, de retour ce week-end pour sa 8e édition

Le festival Saônorités, de retour ce week-end pour sa 8e édition

Depuis huit années maintenant, Raphaël Lazzeroni et son équipe de 14 organisateurs organisent leur traditionnel festival Saônorités dans la petite commune de Saône, ce samedi 15 juin 2019. La particularité de cet événement musical ? Un accès libre à tous et surtout gratuit. 

Qui sont les nouveaux « influenceurs » de Besançon ?

Qui sont les nouveaux « influenceurs » de Besançon ?

Instagram, Youtube… depuis maintenant plusieurs années, nombreux sont les créateurs désireux de partager leurs passions à travers ces plateformes. Beaucoup sont devenus de véritables célébrités en France ou dans le monde, d’autres tentent toujours de se démarquer. A Besançon, quelques créateurs, ont su se faire connaitre et attirer un publique plutôt large ou font face à la dure réalité du monde de l’influence. Nous avons échangé avec Pauline (Paulinedress) et Anthony (Chromodesomey)

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Le programme de la visite présidentielle • Le président de la République sera bien à Ornans ce  lundi 10 juin 2019  le jour même du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet (10 juin 1819) pour l'inauguration de la nouvelle exposition "Yan Pei-Ming face à Courbet". Cette dernière fait partie des 15 en France ayant reçu cette année le label "Exposition d’intérêt national" du ministère de la Culture. Le Président de la République sera accompagné par Franck Riester, ministre de la Culture, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales.

Découvrez les premiers résultats de la fouille archéologique à Pontarlier

Découvrez les premiers résultats de la fouille archéologique à Pontarlier

Depuis novembre 2018, l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP) mène des fouilles sur environ 8 hectares sur la zone des Gravilliers à Pontarlier. Ce jeudi 6 juin 2019, les premiers résultats sont tombés : des traces du Moyen-Âge, mais aussi d'une époque bien plus ancienne ont été observées...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.26
légère pluie
le 16/06 à 0h00
Vent
2.15 m/s
Pression
1021.71 hPa
Humidité
97 %

Sondage