La préfecture de Haute-Saône se mobilise pour "réguler les populations de sangliers" sur son territoire

Publié le 14/10/2020 - 17:05
Mis à jour le 14/10/2020 - 11:38

Les services de l’État, en lien étroit avec la Fédération départementale des chasseurs, sont mobilisés pour apporter des réponses et prévenir les dégâts commis par les sangliers en Haute-Saône, selon un communiqué du 14 octobre 2020.

Sanglier, illustration ©Pixabay
Sanglier, illustration ©Pixabay

La préfecture du Doubs explique que cette action passe d’abord par la mobilisation des territoires de chasse. Plusieurs autorisations de battues dans les réserves de chasse ont ainsi d’ores et déjà été données par la Fédération Départementale des Chasseurs. La préfète de la Haute-Saône a demandé l’intervention des lieutenants de louveterie. Six battues ont été organisées sur les deux derniers week-end et ont permis de "prélever" 27 sangliers.

Les représentants de la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS formation dégât de gibier) se sont réunis la semaine dernière, notamment pour assurer le suivi des prélèvements de sanglier à l’échelle du département et plus particulièrement dans les communes classées en surveillance, alerte et points noirs. Les règles adoptées pour la saison de chasse fixent pour ces deux dernières catégories des objectifs de prélèvement respectivement de 20 et 25 % de laies adultes. "Ceux-ci feront l’objet d’un suivi régulier pour déclencher, au besoin, des mesures correctives (battues administratives, par exemple)", précise la préfecture. "Ces actions s’inscrivent dans la perspective de l’objectif partagé par l’ensemble des acteurs de faire baisser le plus rapidement possible les populations de sanglier".

Enfin, la préfète de Haute-Saône souhaite attirer l’attention des propriétaires de terrains, en particulier les terrains situés dans les zones périurbaines non chassables, à proximité des habitations, "sur leur devoir d’entretien". Certaines friches peuvent en effet favoriser la concentration de nombreux sangliers à l’origine de dégâts sur les terrains voisins, parcelles agricoles et jardins.

(Communiquer)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

L’agroalimentaire voudrait qu’industriels et collectivités accélèrent le recyclage des emballages plastiques

L'industrie agroalimentaire accélère ses efforts pour réduire le plastique, verdir ses emballages et ses processus de fabrication, mais souhaiterait que les collectivités et les industriels du recyclage en fassent autant pour améliorer la collecte et le recyclage des emballages plastique.

« Permis de louer » : Anne Vignot veut réhabiliter 520 logements au centre-ville

Habités ou non, 520 logements du centre-ville sont dans le viseur des services de la municipalité de Besançon dans la cadre de la politique de lutte contre l'habitat indigne. La Ville souhaite expérimenter sur cinq ans, dans le cadre du programme "Action Coeur de Ville", une phase de réhabilitation assortie d'aides financières. Mais elle veut aussi et surtout y adjoindre un volet énergétique. Anne vignot a interpellé à ce sujet  la ministre de la transition écologique Barbara Pompili. Le "Permis de louer" entrera en vigueur au 1er mai 2021.

Ma Prime Rénov’ pour tous en 2021 : quelles aides, quels travaux et quels montants ?

Ma Prime Rénov' a été mis en place au 1er janvier 2020. Le dispositif d'aide à la rénovation énergétique sera étendu à tous, aux bailleurs et copropriétés. Ma "Prime Rénov '" bleu, jaune, violet ou rose :  le montant des aides dépendra du revenus fiscal de référence du foyer et du nombre d'habitants dans le logement. Le gouvernement vient également de lancer un simulateur en ligne...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.5
légère pluie
le 28/10 à 6h00
Vent
4.99 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
94 %

Sondage