Alerte Témoin

La réfection des berges du Doubs se poursuit

Publié le 13/09/2015 - 11:00
Mis à jour le 14/09/2015 - 09:30

Après les travaux situés en aval du Pont Canot, la sécurisation et le renforcement des berges se poursuit sur le canal entre le pont de la République et le pont Robert Schwint, à Besançon. Démarrés en ce début septembre, les travaux vont durer quatre mois.

image001.jpg
© Ville de Besançon/DRAC

Face à la péniche « Le Vauban »

Il s’agit de reconstruire le mur en pierre (perré) qui protège les berges et empêche les eaux de les dégrader ou d’éviter d’éventuels effondrements.

Ces travaux d’automne concernent un tronçon d’environ quarante-cinq mètres sur la rive gauche à l’aval direct du pont de la République. Ils comprennent également la reconstruction des quarts de cône (talus de forme arrondie) qui encadrent l’ouvrage hydraulique. Afin de rendre au perré son aspect original, l’entreprise va procéder à la pose de batardeaux (digue provisoire), permettant d’abaisser le niveau de l’eau, de remplacer les pierres et de reconstruire.

Par la Ville et la DRAC

Financé à parts égales par la DRAC et la Ville de Besançon, le montant de ces travaux s’élève à 158.213 euros (HT), les travaux ont débuté le 1er septembre, pour une durée d’environ quatre mois.

Situés en face de l’emplacement de la péniche « Le Vauban », ces travaux vont nécessiter le déplacement du bateau. L’embarquement et le stationnement se fera dès le 1er septembre au ponton côté Tarragnoz, avenue de la 7ème Armée Américaine, entre le tunnel fluvial et le tunnel routier.

Le bateau « Le Battant », quant à lui, restera à son emplacement habituel près du pont de la République.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Avec l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Touche pas au blaireau

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

Risque de sécheresse pour 53 départements

Plus de la moitié des départements français sont exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse estivale, selon une prévision rendue publique jeudi par le ministère de la transition écologique et solidaire, qui veut ainsi améliorer l'anticipation à ce phénomène. La Haute-Saône fait partie des 11 départements où le risque est "très probable". Dans les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, le risque est "probable".

EELV Bourgogne Franche-Comté réclame l’arrêt des subventions à l’aéroport de Dole-Tavaux

Europe-écologie les Verts Bourgogne Franche-Comté estime que la crise sanitaire du Coronavirus "oblige à repenser l’avenir" et demande l’arrêt de toutes les subventions "à la gabegie financière, écologique et sociale de l’aéroport de Dole-Tavaux." Le parti pense qu'il serait "plus opportun de réaffecter ces subventions à l’amélioration des lignes ferroviaires..."
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.72
ciel dégagé
le 30/05 à 9h00
Vent
5.1 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
40 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune