La sécheresse continue : renforcement des mesures avec le Nord du Jura en "crise"

Publié le 21/09/2023 - 18:52
Mis à jour le 22/09/2023 - 11:15

Dans le département du Jura, l’épisode de sécheresse s’intensifie en raison de "précipitations insuffisantes". Ainsi, les mesures de restrictions des usages de l'eau se renforcent, notamment dans le Nord du Jura, placé en "crise" pour les usages non économiques et en "alerte" pour les usages économiques. Les autres secteurs maintiennent leur statut, informe la préfecture du Jura, ce jeudi 21 septembre 2023.

 © Pexles/Photo de Nithin
© Pexles/Photo de Nithin

Aucune évolution. Le secteur Seille est lui aussi toujours placé en "crise" pour les usages non-économiques et les secteurs Plateau Calcaire et Haute-Chaîne en "alerte Renforcée".

© préfecture du jura

Le placement en "crise" :

  • arrêt total de l'arrosage des fleurs et des massifs fleuris (pleine terre et jardinières) ;
  •  arrêt de l'arrosage des terrains de sport (sauf une fois tous les 7 jours entre 21h et 9h de
    manière limitée pour maintenir le couvert végétal. Un registre d’arrosage devra être rempli
    hebdomadairement pour l’irrigation.) ;
  • arrêt de l'arrosage des surfaces accueillant des manifestations temporaires sportives et/ou
    culturelles (sauf dérogation pour les terrains d’entraînement ou de compétition à enjeu
    national ou international) ;
  • interdiction de remplissage, de vidange et de remise à niveau des piscines et bains de plus
    de 1m3 ;
  • interdiction de nettoyage des façades, toitures, trottoirs et autres surfaces imperméabilisées (sauf par une collectivité pour un impératif sanitaire ou sécuritaire, avec du matériel haute pression, ou par des professionnels pour une liste limitative d’étapes de chantiers).

Le placement en "alerte" :

  • interdiction d’arrosage des golfs entre 11 h et 19 h, réduction de 30 % du volume de
  • la consommation hebdomadaire d’eau et tenue d’un registre de prélèvement
    hebdomadaire obligatoire ;
  • interdiction de l’arrosage des pistes de chantier (sauf avec dispositifs de
    pulvérisation);
  • interdiction de l’arrosage des grumes en circuit ouvert ;
  • interdiction du lavage des véhicules en station, sauf pistes équipées de haute
    pression ou d’un système de recyclage ou portique programmé en ECO sur
    ouverture partielle ;
  • activités industrielles : tenue d’un registre hebdomadaire, réduction de 10 % des
    prélèvements hebdomadaires, report des opérations consommatrices d'eau ou
    génératrices de pollution ;
  • interdiction de l’irrigation par aspersion des cultures non dérogeables de 11 h à
    18 h ;
  • interdiction de l’irrigation des cultures dérobées.

Le maintien en "alerte renforcée" :

Pour les collectivités et les particuliers, identifiés au sein de l’arrêté comme des usages "non économiques (NE)", les possibilités d’arrosage sont réduites voire interdits et les plages horaires autorisées sont raccourcies par rapport au niveau "alerte".

Exemple : Interdiction d’arroser son jardin potager ou les terrains de sport entre 9h et 21h.

Sur ces deux secteurs, les entreprises, identifiées comme des usages "économiques (E)", sont appelées à réduire leur consommation d’eau de 20 %.Sur le secteur « Seille », les entreprises et exploitants agricoles, identifiés comme des usages « économiques (E) », sont appelés à maintenir leurs efforts en terme d’économie d’eau dans leurs activités.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Concours des pratiques agroécologiques le 5 juin : un jury d’experts pour représenter la région au Salon de l’agriculture 2025

L’Établissement public d'aménagement et de gestion de l'eau (EPAGE) Doubs Dessoubre, le Parc naturel régional du Doubs Horloger et la Chambre interdépartementale d’Agriculture Doubs-Territoire de Belfort nous informe de la tenue de l’édition locale du Concours des pratiques agro-écologiques - Prairies et Parcours le 5 juin 2024 dans le secteur de Pierrefontaine-Les-Varans.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.85
partiellement nuageux
le 13/06 à 18h00
Vent
0.39 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
50 %