La traversée de la Manche dans un sous-marin à pédales interrompue

Publié le 08/08/2016 - 11:47
Mis à jour le 08/08/2016 - 15:35

La tentative de traversée de la Manche à bord d'un sous-marin à pédales par deux ingénieurs français, entamée vendredi, a du rapidement être interrompue pour des raisons techniques, a-t-on appris ce lundi 8 août 2016 auprès de leur équipe d'organisation. 

sous-marin-pedale.jpg
sous-marin-pedale.jpg
PUBLICITÉ

Le sous-marin, qui a été immergé vendredi dans l’après-midi à Plymouth, dans le sud-ouest de l’Angleterre et devait rejoindre Saint-Malo (ouest) le 12 août, a dû rentrer au port le soir même car l’un des deux bateaux suiveurs qui permet de localiser le sous-marin avait un problème de sonar, a expliqué  Gaël Brelet, chargé de communication du projet, baptisé « Poisson pilote ». 

De retour à l’embarcadère, Antoine Delafargue et Michaël de Lagarde, âgés respectivement de 34 et 35 ans et fans de sports de pleine nature, se sont en outre rendu compte d’émanations de dihydrogène provenant de la batterie. Le responsable de communication avait auparavant déclaré qu’il s’agissait d’un « taux dangereux de monoxyde de carbone » à l’intérieur de l’habitacle du submersible.  

Des tests ont été effectués dimanche pour déterminer la source et les raisons de ce taux anormalement élevé. Une fois localisé, les deux hommes ont préféré reporter leur projet pour « des raisons de sécurité », a précisé M. Brelet. Outre l’exploit sportif, qui équivaut à une étape du Tour de France chaque jour selon le site internet du projet, la traversée de 250 km à 80 m de profondeur avait pour but « d’explorer la Manche et d’en rapporter des images afin de les partager et de rendre concrets les enjeux de la gestion durable« . 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le renard reste dans la catégorie des animaux « nuisibles »

Le renard reste dans la catégorie des animaux « nuisibles »

François de Rugy, ministre de la transition écologique a présenté la liste des animaux « nuisibles » pour les trois prochaines années, visible publiquement jusqu'au 27 juin 2019. Et le renard s'y inscrit une nouvelle fois sur la liste des espèces "susceptibles d'occasionner des dégâts", au grand dam de certains collectifs qui militent pour sa protection...

Le défilé du centenaire de l’association nationale du cheval comtois

Le défilé du centenaire de l’association nationale du cheval comtois

en images • Dimanche 16 juin 2019, en marge du festival outdoor "Grandes heures Nature", l’association nationale du cheval comtois (ANCTC) a fêté 100 ans après - jour pour jour - la création du syndicat du cheval comtois. Une soixantaine de chevaux est partie de Micropolis pour rejoindre le centre-ville de Besançon.

Un lac et un hôtel spa de 16 suites : vous êtes aux « Rives Sauvages » à Malbuisson

Un lac et un hôtel spa de 16 suites : vous êtes aux « Rives Sauvages » à Malbuisson

publi-info • Un lac majestueux sous vos fenêtres, d’innombrables balades en pleine nature à proximité et puis un  "Hôtel Spa" doté d’une piscine intérieure chauffée, d’un hammam d’un sauna, et d’un centre de soins Cinq Mondes ne vous posez plus de questions : vous êtes à Malbuisson dans l’Hôtel Spa « Les Rives Sauvages ».

Redécouvrez la Loue et le Doubs avec les stand up paddle Décathlon

Redécouvrez la Loue et le Doubs avec les stand up paddle Décathlon

publi-info • Le soleil arrive enfin et toute l’équipe du rayon glisse de Décathlon trépigne d’impatience à l’idée de vous faire tester ses produits ! Bouées, ballons, tubas mais pas que. Cet été, on innove et on part à la découverte du Doubs et de la Loue à bord d’un stand-up paddle !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.34
partiellement nuageux
le 19/06 à 0h00
Vent
2.14 m/s
Pression
1012.44 hPa
Humidité
74 %

Sondage