La traversée de la Manche dans un sous-marin à pédales interrompue

Publié le 08/08/2016 - 11:47
Mis à jour le 08/08/2016 - 15:35

La tentative de traversée de la Manche à bord d'un sous-marin à pédales par deux ingénieurs français, entamée vendredi, a du rapidement être interrompue pour des raisons techniques, a-t-on appris ce lundi 8 août 2016 auprès de leur équipe d'organisation. 

sous-marin-pedale.jpg
sous-marin-pedale.jpg
PUBLICITÉ

Le sous-marin, qui a été immergé vendredi dans l'après-midi à Plymouth, dans le sud-ouest de l'Angleterre et devait rejoindre Saint-Malo (ouest) le 12 août, a dû rentrer au port le soir même car l'un des deux bateaux suiveurs qui permet de localiser le sous-marin avait un problème de sonar, a expliqué  Gaël Brelet, chargé de communication du projet, baptisé "Poisson pilote". 

De retour à l'embarcadère, Antoine Delafargue et Michaël de Lagarde, âgés respectivement de 34 et 35 ans et fans de sports de pleine nature, se sont en outre rendu compte d'émanations de dihydrogène provenant de la batterie. Le responsable de communication avait auparavant déclaré qu'il s'agissait d'un "taux dangereux de monoxyde de carbone" à l'intérieur de l'habitacle du submersible.  

Des tests ont été effectués dimanche pour déterminer la source et les raisons de ce taux anormalement élevé. Une fois localisé, les deux hommes ont préféré reporter leur projet pour "des raisons de sécurité", a précisé M. Brelet. Outre l'exploit sportif, qui équivaut à une étape du Tour de France chaque jour selon le site internet du projet, la traversée de 250 km à 80 m de profondeur avait pour but "d'explorer la Manche et d'en rapporter des images afin de les partager et de rendre concrets les enjeux de la gestion durable". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sécheresse de 2018 dans le Doubs : la commune d’Uzelle, également reconnue en état de catastrophe naturelle

Par arrêté interministériel du 19 novembre 2019, paru au Journal officiel du 30 novembre 2019, la commune d’Uzelle a été reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des dommages causés par les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er juillet 2018 au 31 décembre 2018.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.1
légère pluie
le 15/12 à 6h00
Vent
6.4 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
79 %

Sondage