Le déclin des oiseaux des villes et des champs se confirme

Publié le 31/05/2021 - 18:01
Mis à jour le 31/05/2021 - 18:01

Oiseaux des villes et des champs voient leurs populations s'effondrer à cause des activités humaines, alertent lundi des scientifiques, soulignant la nécessité de pratiques agricoles plus vertes en pleine renégociation de la Politique agricole commune (PAC).

 © D Poirier
© D Poirier

Entre 1989 et 2019, des ornithologues bénévoles ont suivi l'évolution des populations de 123 espèces d'oiseaux les plus communes en France, via le programme de Suivi temporel des oiseaux Communs (STOC), car elles constituent un bon indicateur de l'état de la nature.

En 2018, le Muséum national d'histoire naturel (MNHN) et le CNRS tiraient la sonnette d'alarme, parlant d'un déclin à "un niveau proche de la catastrophe écologique".

Trois ans plus tard, le MNHN, l'Office français de la biodiversité (OFB) et la Ligue de protection des oiseaux (LPO) ne sont guère plus optimistes, avec 43 espèces en déclin, une quarantaine stable et 32 en expansion.

Des oiseaux familiers des villes, comme les hirondelles ou les moineaux friquet sont "en fort déclin", selon un communiqué. En cause: "l'artificialisation toujours plus forte", la pollution et les rénovations de bâtiments qui les privent de cavités où nicher.

Plus globalement "cette faune si familière est en fort déclin??: -28% d’oiseaux en moins depuis 1989".

La situation est pire pour les oiseaux des milieux agricoles, comme "l'alouette des champs et les perdrix, qui ont perdu près du tiers de leurs effectifs en 30 ans".

"Le modèle agricole intensif développé après-guerre et encouragé par la PAC est en grande partie responsable, pour avoir fait disparaître ou transformé leurs habitats et pour avoir diffusé massivement des produits chimiques, dont les pesticides", "en particulier les néonicotinoïdes".

En forêt, la situation est moins mauvaise avec une baisse des effectifs de 10% en 30 ans.

Les oiseaux doivent aussi composer avec le changement climatique.

Pour lutter contre leur déclin, plusieurs choses ont fait leur preuve comme les réserves naturelles ou "des aides financières conditionnées +scénarios verts+ qui doivent être développées dans le projet de la nouvelle Politique agricole commune".

La LPO, le MNHN et l'OFB demandent aussi "l’arrêt de l’utilisation massive et déraisonnée des pesticides, un soutien efficace à l’agro-écologie, une réduction de l’artificialisation des sols (...), un soutien à la stratégie nationale des aires protégées".

Les chercheurs mettent en garde contre la "fausse bonne nouvelle" de l'augmentation de populations de certaines espèces plus adaptables, comme le pigeon ramier ou la mésange bleue: elle "révèle en fait une uniformisation de la faune sauvage".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

760.000 habitants de Bourgogne Franche-Comté régulièrement exposés aux particules fines PM2,5

Pollution •

Plus d'un quart des habitants sont régulièrement exposé aux particules fines PM2,5 à des concentrations supérieures au seuil de recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3). La Bresse et le Pays de l’Aire urbaine de Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle sont les zones les plus impactées.

Journée nationale la qualité de l’air ce jeudi 14 octobre

Ce 14 octobre 2021 se tiendra la 7° édition de la "Journée nationale de la qualité de l’air", organisée par le ministère de la Transition Écologique, en partenariat avec le réseau national des Associations agréées pour la surveillance de la qualité de l’Air (AASQA). Pour rappel, Atmo Bourgogne-Franche-Comté, est la structure agréée par le ministère en charge de l’environnement qui surveille la qualité de l’air dans la région.

Fin des emballages plastiques au 1er janvier 2022 : la liste des fruits et légumes concernés

Bientôt finies, les courgettes en barquette : dès 2022, de nombreux fruits et légumes frais non transformés ne pourront plus être vendus sous plastique en France, avec des tolérances jusqu'en 2026 pour les plus fragiles comme les fruits rouges, selon un communiqué du gouvernement lundi 11 octobre.

Bourgogne Franche-Comté : une nouvelle enquête participative pour étudier la répartition des escargots sur le territoire

Après une enquête menée en 2020 sur les escargots de jardins avec la participation d'habitants de Bourgogne Franche-Comté, le Conservatoire botanique national de Franche-Comté - Observatoire régional des Invertébrés (CBNFC-ORI) lance une nouvelle étude cette année pour connaître au mieux la répartition des différents mollusques régionaux. Ouvrez l'oeil !

Herbes folles en ville : un chercheur franc-comtois dit « mille fois oui »

Les herbes qui poussent librement dans plusieurs villes de France dont Besançon réjouissent certains, quand d'autres les accusent d'engendrer divers problèmes. Questionné sur ce sujet lundi dernier, Emmanuel Garnier, directeur de recherche au CNRS au laboratoire Chrono-environnement à l'Université de Franche-Comté, nous affirme que ces herbes rebelles sont essentielles… mais pourquoi ?

Une journée sans voiture à Besançon… et après ?

Le week-end s'annonce bucolique, sportif, nature et sans voiture ! Tout du moins le samedi 25 septembre 2021. A l'occasion de la semaine de la mobilité, du troisième temps fort du festival outdoor Grandes Heures Nature samedi et de Tout Besançon Bouge dimanche à Chamars, la Ville de Besançon a souhaité organisé la première journée sans voiture.

Le Muséum de Besançon va réintroduire 290 Écrevisses des torrents dans la nature

Accompagné de l'Office français de la biodiversité (OFB), le Muséum de Besançon s'apprête à réintroduire dans un ruisseau des Vosges du Nord 290 Écrevisses des torrents juvéniles dont l'espèce est en danger critique d'extinction, a-t-on appris ce jeudi 23 septembre. Cette opération s'inscrit dans le cadre du plan de sauvegarde "Espèces animales en danger au sein de la Réserve de biosphère transfrontalière (RBT) (Vosges du Nord) – Pfälzerwald (Allemagne)".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.95
couvert
le 19/10 à 9h00
Vent
0.95 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
71 %

Sondage