Le fragment central du "Déjeuner sur l’herbe" exposé au Musée des Beaux-Arts de Besançon…

Publié le 23/11/2023 - 12:09
Mis à jour le 26/02/2024 - 10:03

Dans le cadre de la célébration du 150e anniversaire de la première exposition impressionniste initiée par le musée d’Orsay, le musée des beaux-arts et d’archéologie accueille du 22 février au 2 juin 2024, le fragment central du "Déjeuner sur l’herbe" de Claude Monet. Pour rappel, cette oeuvre a été réalisée entre 1865 et 1866…

Le tableau a été découpé en trois fragments par l’artiste en 1884 (le troisième morceau est aujourd’hui disparu), et la composition ainsi créée, met en scène quatre personnages installés dans une clairière. Trois sont reconnaissables. On y remarque aux côtés de Camille Doncieux, la compagne de l’artiste, et Frédéric Bazille, le camarade et peintre, un homme assis comme s’il était le maître de cérémonie. Il présente certains traits particuliers qui pourraient être ceux de Gustave Courbet : cheveux, barbe et yeux noirs, embonpoint, charisme. Ces caractéristiques physiques sont bien connues ; l’artiste multiplie depuis ses débuts, les autoportraits, et se forge une image publique qui fait de lui l’un des peintres les plus caricaturés du XIXe siècle.

Claude Monet et Gustave Courbet se fréquentent à l’époque de la réalisation de l’œuvre

L’effigie de l’artiste, ainsi peut-être revisitée par Monet, révèle le "personnage Courbet", imposant, mais comme rajeuni par la fréquentation de ces nouveaux camarades. Car Claude Monet (1840-1926) et Gustave Courbet (1819-1877) se fréquentent à l’époque de la réalisation de l’œuvre : en 1866, ils se retrouvent à Chailly aux côtés de Frédéric Bazille. Là, Monet entreprend son monumental Déjeuner sur l’herbe qu’il destine au Salon et sur lequel Courbet porte un œil attentif. Les échanges sont réciproques entre ces deux artistes de générations différentes mais qui se rejoignent sur certains points. Tout comme Monet pour son Déjeuner sur l’herbe, Courbet, pour ses toiles, pose son chevalet en plein air et recompose en atelier. Tous deux travaillent également des motifs en série, comme pour Le puits noir de Courbet dont le musée de Besançon conserve une version. 

Le premier grand modèle du Déjeuner sur l’herbe n’est-il pas également le monumental Repas de chasse de Courbet ? (1858, Wallraf-Richatz Museum). On y retrouve les figures puissantes, la scène de genre élevée au rang d’événement épique, l’attention portée au végétal et à la nature, et une même généreuse nature morte étalée au premier plan. 

Le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon est heureux de pouvoir offrir à ses visiteurs et visiteuses, grâce à la générosité du musée d’Orsay, un nouveau regard sur le Franc-Comtois Courbet, ami, camarade, soutien, d’une jeune génération qui s’apprête à le suivre dans la remise en cause de l’académisme, le rejet des institutions et la liberté, et à célébrer, avec cette œuvre aux couleurs franches, vives, à la lumière pleine d’éclat, à l’audace incroyable, l’Impressionnisme dont l’inventivité continue à nous enchanter.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Le Festival des Différences revient pour sa 7e édition à Labergement-Saint-Marie

Les vendredi 22 et samedi 23 novembre 2024, l’espace socio-culturel des Vallières du village de Labergement Sainte-Marie, accueillera le 7e Festival des Différences, organisé par l’Espace Mont d’Or. Au programme : des spectacles présentés par des artistes en situation de handicap, des concerts et un stand restauration-buvette.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Audiovisuel public en grève : ”Un danger majeur pour la pérennité de la radio de service public”

Un appel général à la grève a été lancé par les syndicats de l’audiovisuel public jeudi 23 et vendredi 24 mai 2024 contre la réforme de l’audiovisuel public votée au Sénat en juin 2023 qui consiste notamment à faire fusionner les médias publics.

La chanteuse bisontine Jozalie sort un nouveau single

Jozalie, une jeune autrice, compositrice et interprète de Besançon a sorti son premier single "Dying" le 8 mars 2024. Le 31 mai 2024, son nouveau single, "Mental Blur" sera disponible à l’écoute. Pour ce second morceau, elle aborde le thème de la dépression, accompagnée de violons, basses et piano.

Le Colomb'in rock revient avec une édition 100 % tributes

Après une année 2023 de tous les records où le festival a vu sa fréquentation doublée (18.000 spectateurs), le Colomb’in rock revient cette année pour une 12e édition 100% tributes. Muse, Michael Jackson, Téléphone, Pink Floyd ou encore Johnny… ils seront tous présents ou presque les 13 et 14 août 2024 à Colombe-lès-Vesoul grâce à des groupes hommages venus interpréter les chansons d’artistes les plus légendaires. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.77
légère pluie
le 27/05 à 6h00
Vent
0.99 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
97 %