Le renard reste dans la catégorie des animaux « nuisibles »

Publié le 18/06/2019 - 16:00
Mis à jour le 18/06/2019 - 16:03

François de Rugy, ministre de la transition écologique a présenté la liste des animaux « nuisibles » pour les trois prochaines années, visible publiquement jusqu'au 27 juin 2019. Et le renard s'y inscrit une nouvelle fois sur la liste des espèces "susceptibles d'occasionner des dégâts", au grand dam de certains collectifs qui militent pour sa protection...

Renard Roux ©Daniel_Sirugue
Renard Roux ©Daniel_Sirugue
PUBLICITÉ

C’est officiel ! Malgré les combats menés par des associations depuis fin 2018 pour le protéger, la population vulpine reste inscrite sur la liste la liste des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts. «  Près d’un million de renards sont tués chaque année, on peine à comprendre comment l’espèce parvient à survivre à l’ampleur de ces massacres « , explique un membre du collectif renard Doubs.

Des études réalisées, mais peu efficaces

Pendant près de cinq mois de juin 2018 à mai 2019, les différentes associations ont réalisé des études sur l’espèce pour les faire parvenir au ministre de la transition écologique, avant la publication de la liste. Les adhérents à la protection du renard roux ont  travaillé sur trois points essentiels :

  • « Rendre plus objectives les déclarations de dégâts causés par le renard,
  • Mettre en place une étude scientifique pour tenter de mesurer l’impact de la destruction du renard sur les populations de campagnols et de lièvres,
  • Suivre l’évolution du taux d’infestation des renards par l’échinococcose alvéolaire.« 

Néanmoins, leurs efforts conjugués n’ont pas permis au renard de disparaître de cette liste. Un « échec » pour le collectif Renard Doubs.

« Les renards sont une aide précieuse pour le monde agricole »

Pour les associations et les citoyens qui militent pour son retrait de la liste, la décision est incompréhensible. « Les renards ne cessent d’être une aide précieuse pour le monde agricole vis-à-vis des campagnols, de plus ils participent  au repeuplement des arbres fruitiers et enfin, ils jouent un rôle essentiel sur le freinage de la maladie de Lyme« , souligne ce membre d’association. Mais pour lui, cette étiquette, une nouvelle fois posée sur le renard roux, permettra encore aux chasseurs « de s’acharner sur cette population. »

Plus d’infos :

  • Du 15 mai au 15 juillet, une enquête participative visant à améliorer les connaissances sur le renard roux, est conduite sur l’ensemble du territoire bourguignon. Cette espèce ubiquiste est observable lors de balade en forêt, en campagne et même en ville, mais également au volant lors de nos trajets du quotidien. Vous pouvez renseigner la position du renard en se rendant sur le site faune.bourgogne-nature.fr, rubrique « les enquêtes en cours ».
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Décathlon Besançon : des passionnés et des produits « héros » pour vivre l’été

Décathlon Besançon : des passionnés et des produits « héros » pour vivre l’été

Publi-info • Chez Décathlon, parce que les salariés sont des passionnés de sports, parce qu’on sait innover et créer en écoutant des sportifs tout aussi passionnés, des produits adaptés à vos besoins vous sont proposés dans une très large palette de sports. En ce début d’été, qui plus est période de soldes, voici la parade des héros, du maillot de bain pour surfeuses, aux chaussures des joggeurs, en passant par un kit de tir à l’arc.

L’Agence Régionale de la Biodiversité de Bourgogne-Franche-Comté installée à Besançon

L’Agence Régionale de la Biodiversité de Bourgogne-Franche-Comté installée à Besançon

Le premier conseil d’administration de l’Agence Régionale de la Biodiversité de Bourgogne-Franche-Comté, une des premières en France, a été installé ce lundi 8 juillet à Besançon par Bernard Schmeltz, le préfet de région, en présence de Frédérique Colas, vice-présidente de la Région en charge de la transition écologique et de l'environnement et d’Anne-Laure Borderelle, directrice régionale de l’Agence française pour la Biodiversité (AFB).

Sécheresse de l’été 2018 et état de catastrophe naturelle : la décision sera prononcée ce mois-ci

Sécheresse de l’été 2018 et état de catastrophe naturelle : la décision sera prononcée ce mois-ci

Vigilance sur la date de l'arrêté ! • Suite à l'épisode de sécheresse de l'été 2018, la ville de Besançon avait déposé en mars dernier un dossier de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. La décision rendue par l’Etat pour Besançon, mais également pour l’ensemble des communes du département du Doubs concernées sera connue ce mois de juillet 2019.

Avez-vous vu cet insecte ?

Avez-vous vu cet insecte ?

Jusqu’au 30 juillet 2019, une enquête participative visant à améliorer les connaissances sur le Lucane cerf-volant, est conduite sur l’ensemble du territoire bourguignon et franc-comtois. Si vous l’apercevez, signalez-le ici ! 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.06
ciel dégagé
le 16/07 à 9h00
Vent
2.22 m/s
Pression
1018.12 hPa
Humidité
58 %

Sondage