Don du sang : 20 points de collectes en Franche-Comté cette semaine

Publié le 13/08/2018 - 15:03
Mis à jour le 13/08/2018 - 15:04

La période du 15 août est redoutée par l’EFS qui doit distribuer plus de sang qu’il n’en collecte. Il lance un nouvel appel à la solidarité des Francs-Comtois malgré les départs en vacances. Pour contrer ce phénomène, une campagne exceptionnelle de don est lancée avec 20 points de collectes dans toute la Franche-Comté durant la semaine du 13 au 18 août 2018.

L’appel lancé en juillet a été "un réel succès" mais encore insuffisant pour répondre à tous les besoins.

Des stocks qui s’épuisent vite

Les stocks s’épuisent dû à leur courte durée de vie. L’EFS lors d’un prélèvement récupère les plaquettes (utilisables pendant 5 jours) et des globules rouges (survivants 42 jours seulement). Une mobilisation constante est donc nécessaire pour l’EFS.

Une période creuse et dangereuse

L’EFS redoute cette période de l’année. Les donneurs en congés s’éloignent des centres de don et oublient ce geste simple, rapide et nécessaire.

Pour contrer ce phénomène, l’EFS lance une campagne exceptionnelle de don avec 20 points de collectes dans toute la Franche-Comté durant la semaine du 13 au 18 août.

Quelles sont les modalités pour donner son sang ?

Pour donner son sang, il suffit d’avoir entre 18 et 70 ans, être en bonne forme et peser plus de 50 kilos.  Un entretien rapide avec un médecin avant le don permet de s’assurer que le donneur répond à tous les critères pour la sécurité du receveur. Donner son sang ne dure que 45 minutes dont seulement 10 minutes de prélèvement. Une copieuse collation est offerte par des bénévoles après le don.

Où donner son sang ?

On trouve des maisons de collectes permanentes à Belfort, Besançon, Dijon, Auxerre, Chalon, Macon, Sens et Nevers.

Vous pouvez retrouver tous les points de collectes mobiles du don du sang pour la semaine 13 au 18 août (et après !) sur le site de l’ESF.

Santé

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.54
légère pluie
le 26/06 à 0h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
89 %