Loue: les mesures sanitaires sont levées

Publié le 11/03/2011 - 15:19
Mis à jour le 11/03/2011 - 15:19

La Loue a connu au cours du printemps 2010 des mortalités piscicoles anormales liées au développement important de cyanobactéries dans la rivière. Selon la préfecture, la situation est redevenue normale et les mesures sanitaires imposées à l’époque sont levées. En revanche, le préfet impose la remise à l’eau des truites et de l’ombre.

 ©
©
Ces mortalités avaient alors conduit le préfet à interdire la consommation des poissons pêchés dans la Loue, depuis sa source et jusqu'au barrage de Quingey et à interdire l'utilisation de l'eau de la rivière pour l'abreuvement du bétail.

Depuis ces évènements, un suivi des cyanobactéries a été mis en place. Ces analyses ont permis de s'assurer que les concentrations en cyanobactéries sont revenues à des valeurs faibles, depuis plusieurs mois, permettant de lever les mesures sanitaires qui avaient été mises en place.

Par ailleurs, depuis l’été 2010, il n’a pas été constaté de nouvel épisode de surmortalité piscicole.

Par contre, un inventaire piscicole réalisé durant l'été 2010 a montré que certaines espèces de poissons avaient vu leur effectif fortement baisser depuis le précédent inventaire, essentiellement les espèces « Truite fario » et « Ombre commun ».

C'est donc pour assurer la protection de ces espèces de poissons que le préfet a décidé d'imposer leur remise à l'eau pour la saison de pêche 2011 ; cette mesure concerne les poissons des espèces truite fario et ombre commun pêchés sur la Loue et ses affluents depuis sa source jusqu’à la confluence avec la Furieuse.

La pratique de la pêche reste donc autorisée sur tout le cours de la Loue et la consommation de l'ensemble des espèces de poissons pêchées sur la Loue, à l’exception de la truite fario et de l'ombre commun, est donc à nouveau autorisée.

Pour les mêmes raisons, l’utilisation de l’eau de la rivière pour l’abreuvement du bétail est à nouveau permise.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Des chasseurs du Doubs demandent à pouvoir chasser le lynx, espèce protégée

Dans un courrier du 16 février 2024, l’Association intercommunale de chasse agrée (AICA) de Fournets-Luisans représentée par son président Steve Thalmann, a demandé à la fédération départementale des chasseurs du Doubs de soumettre au vote de la prochaine assemblée générale un déclassement du lynx boréal, espèce protégée. Une proposition qui n’a pas manqué de faire bondir le centre Athénas, dont la mission est en partie dédié à la protection du félin. 

Vent, pluie, inondations : tous les départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune à partir de cette nuit

Météo France a placé l’ensemble des départements de Bourgogne Franche-Comté en vigilance jaune pour des vents pouvant être violents et pour des inondations dans certains secteurs à partir de jeudi 22 février à 3h00. Cette vigilance concerne également une très large partie de la France. On fait le point.

170 arbres plantés dans le Jura pour favoriser la biodiversité

Le mardi 20 février 2024, la LPO Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté et France Nature Environnement Bourgogne-Franche-Comté, a organisé une plantation de haies champêtres à Brans (39) qui a pour objectif de créer et de restaurer des habitats terrestres pour les amphibiens afin de permettre le déplacement des espèces. Ce chantier participatif est financé à 100% par SNCF Réseau.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.63
légère pluie
le 23/02 à 3h00
Vent
4.63 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
91 %