Quand des jeunes du Grand Besançon chantent la musique baroque...

Publié le 27/03/2014 - 16:23
Mis à jour le 28/03/2014 - 11:46

Plus de 130 élèves de cinq écoles élémentaires du Grand Besançon se sont lancés dans l'aventure de la musique baroque accompagnés de deux enseignants en musicologie à l'UFR de Besançon. Objectifs : leur faire connaître cette période de la musique peu abordée à l'école élémentaire. C'est aussi l'occasion de conjuguer des pratiques, des connaissances et des rencontres avec les artistes musiciens du conservatoire. D'ailleurs, un temps de rencontre marquant l’aboutissement du projet est prévu vendredi 28 mars à l'auditorium de la Cité des Arts à Besançon entre 15h et 17h..

repetition_2_pelousey_-_classe_de_philippe_gay.jpg
Jean-Michel Montornes, enseignant à l'U.F.R. de musicologie, dans la classe de Philippe Gay, enseignant à l'école de Pelousey ©Philippe Gay
PUBLICITÉ

Depuis le début de l’année scolaire, le travail des élèves des écoles de Torpes, Saint-Vit, Miserey-Salines, Châtillon-le-Duc et de Pelousey a consisté à apprendre les paroles d’extraits de La Grotte de Versailles, une pièce de Jean-Baptiste Lully. Une pièce tirée du répertoire baroque proposée par François Cam et Jean-Michel Montornes, professeurs de l’UFR de musicologie, ont apporté leur concours à cet apprentissage en intervenant ponctuellement dans les classes pour soutenir les enseignants.

« C’est une démarche de projet, en soi appropriée aux objectifs du parcours d’éducation artistique et culturelle (qui se met en place de l’école élémentaire à la fin du lycée depuis la rentrée dernière) » explique Patrick Demange, chargé de mission arts et culture à la direction des services departementaux de l’éducation nationale du Doubs, qui souhaite pérenniser ce projet. Il ajoute que « Cette action permet aussi aux classes impliquées de nouer un partenariat particulièrement intéressant sur un territoire éducatif donné (en l’occurrence le Grand Besançon) : Ecoles-Université-C.R.R. Enfin, ce projet permet d’approcher une période de l’histoire de la musique peu abordée à l’école élémentaire (en lien avec l’histoire des arts…) ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Avec son post punk sombre, Interpol a drapé de noir le chapiteau intermédiaire des Eurockéennes jeudi en ouverture de la 31e édition à Belfort (est de la France), mais les festivaliers en ont surtout vu de toutes les couleurs sur la grande scène avec les vétérans français du rap, NTM.

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

La région Bourgogne-Franche-Comté et SNCF Mobilités mettent en place une tarification spéciale pour des allers-retours en TER à destination des Eurockéennes de Belfort du 4 au 7 juillet 2019 au prix de 4, 10 ou 24 € et au départ de toutes les gares de Bourgogne-Franche-Comté. En 2019, 30.800 festivaliers ont rejoint Les Eurockéennes en train...

Quand la Saline royale fait revivre Woodstock

Quand la Saline royale fait revivre Woodstock

publi-info • Chaque été, la Saline royale d’Arc-et-Senans crée l’événement, à la fois par ses expositions temporaires, mais aussi au travers d’un festival des jardins. En 2019, avec la Saline royale, nous fêterons les 50 ans de Woodstock, le célèbre festival de musique qui a rassemblé 500 000 personnes en août 1969 à deux heures de New-York.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17
couvert
le 18/07 à 6h00
Vent
0.59 m/s
Pression
1013.42 hPa
Humidité
65 %

Sondage