Alerte Témoin

Olivier Obrecht, le nouveau directeur adjoint de l'ARS Bourgogne Franche-Comté

Publié le 01/03/2016 - 10:39
Mis à jour le 01/03/2016 - 10:40

Le docteur Olivier Obrecht a été nommé directeur général adjoint de l'Agence régionale de santé (ARS) Bourgogne Franche-Comté et prend ses fonctions ce mardi 1er mars 2016.

capture.png
Olivier Obrecht, le nouveau directeur adjoint de l'ARS Bourgogne Franche-Comté

Olivier Obrecht occupait depuis juin 2014 des fonctions de conseiller auprès du ministre en charge de la santé et de la solidarité du gouvernement de Polynésie française, à Papeete. Il a, à ce titre, accompagné la réécriture du schéma territorial de santé et participé aux travaux de réforme de la protection sociale généralisée. D'octobre à mars 2015, il a par ailleurs coordonné la cellule de crise interministérielle mise en place pour faire face à l'épidémie de chikungunya.

Le docteur Obercht connaît bien les ARS pour avoir été responsable du pilotage du réseau au secrétariat général des ministres chargés des affaires sociales de janvier à mai 2014. Il avait déjà de juillet 2010 à février 2013, au sein de ce même secrétariat, mené plusieurs missions en lien avec les ARS : suivi des dossiers relatifs au déploiement des nouveaux outils de l'offre de soins, en particulier la permanence des soins ambutoires et en établissements de santé, travaux d'élaboration des schémas régionaux d'organisation des soins (SROS) dans leur volet ambulatoire, coorpérations professionnelles, contrats de performance...

Cabinets minitériels

Olivier Obrecht a fait partie de cabinets minstériels à plusieurs reprises. Il fut en particulier chef du pôle santé publique et sécurité sanitaire du cabinet de la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine de mars à décembre 2013.

La carrière de M. Obrecht, âgé de 53 ans, passe encore par l'Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé (ANAES) et la Haute autorité de santé (HAS) où il a été chef de services. Elle l'a également conduit auprès du contrôleur général des lieux de privation de liberté de 2008 à 2010.

Le docteur Obercht a également exercé en tant que médecin hospitalier, notamment comme chef du service de médecine en charge des prisons de Fleury-Mérogis.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Les jeunes pointés du doigt dans l’épidémie de Covid : le message du préfet du Doubs

En septembre, mois de rentrée universitaire et du retour des soirées étudiantes, les jeunes ont été pointés du doigt et jugés comme co-responsables de l'augmentation de cas positifs à la Covid-19 à Besançon comme dans de nombreuses villes de France. Le préfet du Doubs Joël Mathurin a un message pour eux…

Rassemblements amicaux et familiaux : les conseils du préfet du Doubs

COVID-19 • Depuis lundi 28 septembre 2020, les rassemblements privés de plus de 30 personnes sont interdits, ce qui n'empêche pas les petits repas en famille et les apéros entre amis qui peuvent eux aussi être des sources de propagation de la Covid-19. Entre "bulles sociales" et rencontres rares avec des personnes, le préfet du Doubs donne ses conseils. Il évoque également la présence des personnes fragiles en réunion familiale…

Doubs : rassemblements de plus de 30 personnes interdits à partir de ce lundi

Suite aux annonces du ministre de la Santé Olivier Véran jeudi 24 septembre, le préfet du Doubs Joël Mathurin publie un nouveau décret ce lundi 28 septembre 2020 interdisant notamment les rassemblements de plus de 30 personnes dans le cercle privé. Le port du masque devient obligatoire dans les centres-ville de six communes supplémentaires du département.

Besançon : un nouveau centre de dépistage « Covid-19 » en drive pour les patients prioritaires

La préfecture du Doubs, l’Agence Régionale de Santé, Grand Besançon Métropole et la ville de Besançon ont travaillé en lien avec les laboratoires LPA et CBM25 pour proposer depuis mercredi un centre de dépistage rue du Docteur Mouras pour les bisontins et grands bisontins. Le site est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 18h et le samedi de 8h à 16h.

 

Coronavirus : le nombre d’hospitalisations augmente « très nettement » Bourgogne Franche-Comté

Point sanitaire • En Bourgogne Franche-Comté le taux d'incidence avoisine les 60 cas pour 100.000 habitants. Seuls les départements du Jura et de la Haute-Saône restent en dessous du seuil d’alerte. En moyenne, dix nouvelles hospitalisations sont enregistrés par jour dans la région et 550 regroupements de cas restent en cours d’investigation, de traitement ou de suivi, dont 17 clusters.

Coronavirus : cinq des huit départements de Bourgogne Franche-Comté en « rose »

Zone d'alerte • Le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté mercredi 23 septembre 2020  les nouveaux niveaux d'alerte selon la situation sanitaire à l'échelle des départements. En Bourgogne Franche-Comté, la Côte d'Or, le Doubs, le Territoire de Belfort, la Nièvre et la Saône-et-Loire sont en simple "alerte". Le Jura, la Haute-Saône et l'Yonne restent en "gris" sans alerte particulière.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.82
partiellement nuageux
le 30/09 à 18h00
Vent
1.15 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
50 %

Sondage