Paris : déclarée morte par le Samu, elle vit encore, découvrent les policiers

Publié le 27/04/2017 - 11:50
Mis à jour le 27/04/2017 - 11:52

Après avoir été déclarée morte par un médecin du SAMU, une femme de 49 ans a été sauvée le jeudi 20 avril 2017  par des policiers venus effectuer les constatations d'usage.

PUBLICITÉ

La femme, souffrant de « problèmes d’anorexie » depuis des années, a été trouvée inanimée, « en arrêt cardiaque », chez elle dans le 13e arrondissement de Paris, selon une source policière qui a confirmé une information du Parisien.

Le médecin du SAMU a rédigé un certificat de décès à 18H15. En raison de son âge, considéré comme encore jeune, un « obstacle medico-légal » est rédigé qui exige une recherche des causes de la mort. « Des policiers ont alors été appelés comme il se doit pour faire des constatations », relate la source policière.

« Ses chances de survie restent faibles… »

Ils ont constaté que la femme avait encore un pouls. Les policiers ont alors effectué un massage cardiaque jusqu’à son transport à l’hôpital Necker. La patiente a bénéficié d’une « réanimation très lourde », « ses chances de survie restent faibles », a dit le docteur François Braun, président de SAMU Urgences de France.

« La prise en charge d’un accident cardiaque suit des recommandations internationales très précises mais ce n’est pas toujours un diagnostic facile. Et puis, malheureusement, il peut y avoir des circonstances exceptionnelles trompeuses, par exemple une hypothermie très importante », a-t-il expliqué. « Il n’y a pas tellement à s’interroger sur la prise en charge, qui a été traditionnelle », a dit le praticien. 

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 30.03
ciel dégagé
le 26/06 à 18h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1020.67 hPa
Humidité
76 %

Sondage