Piégée, une entreprise du Doubs voit 100.000 euros s'évaporer

Publié le 19/12/2014 - 11:09
Mis à jour le 19/12/2014 - 11:09

Une entreprise du secteur de Montbéliard a été victime d'une escroquerie aux faux ordres de virement. Les clients de cette entreprise du secteur de l'automobile ont versé plus de 100.000 euros lui étant destinés, sur un compte à l'étranger qui ne lui appartenait pas.

21PolicegendarmerieCRS020.JPG
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Le 24 novembre 2014, une assistante administrative de l’entreprise de sous-traitance automobile reçoit un mail semblant provenir du président de sa société.?Le mail demande à l’assistante une collaboration et une absolue discrétion afin de réaliser une opération financière confidentielle.?Après plusieurs échanges de courriels, l’interlocuteur demande à ?l’assistante administrative de prévenir certains clients de procéder au changement de RIB associé à sa société dans leur système d’exploitation ?comptable et de le remplacer par un nouveau RIB à l’intitulé d’une ?banque implantée à l’étranger.
Pensant exécuter un ordre de sa direction, l’assistante exécute les directives et contacte plusieurs clients pour leur demander de procéder à ces changements. Deux clients procèdent aux modifications demandées et les autres refusent.?Le 30 novembre 2014 et le 15 décembre 2014, deux virements bancaires ?d’une des deux sociétés ayant procédé au changement de RIB sont ?effectués vers ce nouveau compte bancaire basé à l’étranger pour un ?montant supérieur à 100.000 euros.
L’assistante réalise alors qu’il s’agit d’une escroquerie aux faux ordres de ?virement : le mail ne provenait pas de la direction, mais d’un escroc.?Le sous-traitant automobile a déposé plainte est déposée auprès de la gendarmerie le 18 décembre 2014. Une enquête est ouverte.

La gendarmerie appelle à la prudence

?L’antenne intelligence économique de la gendarmerie de Franche-Comté, ?recommande « la plus grande prudence à tous les chefs d’entreprises autour ?des virements bancaires et dans la gestion des mouvements fiduciaires« .? »Il convient de recourir à des process de sécurité et de validation ?(l’ordre verbal direct restant le plus sûr) qui permettent de déjouer ce ?type d’approche« , indique la gendarmerie.
« Une sensibilisation des personnels des services administratifs et comptables sur ce phénomène des faux ordres de virement est une nécessité impérative au sein des entreprises », ajoute-t-elle.
?contact : intel-eco.rgfc@gendarmerie.interieur.gouv.fr ou composer le 17 ?et demander l’antenne intelligence économique de la gendarmerie nationale.

Vous trouverez également des conseils sur le portail régional de ?l’intelligence économique  site ?www.intelligence-economique-fc.org/acteurs-de-l-ie-en-fc/gendarmerie/accueil.html

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un ado fuyant la police chute en scooter à Planoise. Son pronostic vital engagé

Un ado fuyant la police chute en scooter à Planoise. Son pronostic vital engagé

Un adolescent de 16 ans qui cherchait à se soustraire à un contrôle de police dimanche à Besançon a été grièvement blessé lors d'une chute à scooter qu'il conduisait sans casque.  Son pronostic vital est engagé selon  le procureur de Besançon. Une marche de soutien a réuni plus de 150 habitants lundi soir dans le quartier de Planoise.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.84
partiellement nuageux
le 17/09 à 12h00
Vent
3.01 m/s
Pression
1019.08 hPa
Humidité
48 %

Sondage