Quand la Citadelle fait son foin

Publié le 23/06/2018 - 09:45
Mis à jour le 23/06/2018 - 13:47

C'est une première à Besançon. La Ville a dépêché cette semaine les services verts pour faucher les foins du parc de la Citadelle, afin de nourrir les animaux du zoo. Une mission de développement durable loin d'être anecdotique pour les défenseurs de l'environnement…

PUBLICITÉ

"Avant, on fauchait très tôt et très court" explique M. Durand, responsable de la Maîtrise du Développement Durable à la Ville. "Cette année, on a attendu que les herbes du parc grandissent pour les faucher tardivement, afin de récolter du foin à destination des animaux du zoo, voire de ceux de Chailluz" détaille-t-il.

Selon lui, cette action montre "montre l'évolution progressive des mentalités" en matière d'environnement. "Il y a quelques années, cela aurait peut-être dérangé que le parc soit si touffu jusqu'à la mi-juin ; aujourd'hui, les visiteurs l'acceptent parfaitement, encourageant même cette démarche, écologique et économique" défend-il.

Quand écologie rime avec économies

Ecologique et économique, car le fait d'attendre les foins pour couper à de nombreux avantages. "Déjà, on nourrit les animaux en circuit fermé : avec de l'herbe de chez nous, donc qu'on n'a pas besoin d'acheter et d'importer. Ce qui veut dire moins de transports et moins de dépenses" se réjouit Anne Vignot, adjointe déléguée à l'environnement.

Et la biodiversité en profite aussi. "Couper plus tard, c'est aussi ne pas détruire les nids d'oiseaux qui s'installent dans les herbes, et toutes les autres espèces qui s'y développent au printemps" ajoute-t-elle.

"Petit à petit, ce genre d'action fait comprendre au public que la nature n'est pas seulement un paysage, mais qu'elle nous offre aussi des ressources. A nous d'en profiter en la respectant" conclut l'adjointe au maire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sécheresse de 2018 dans le Doubs : la commune d’Uzelle, également reconnue en état de catastrophe naturelle

Par arrêté interministériel du 19 novembre 2019, paru au Journal officiel du 30 novembre 2019, la commune d’Uzelle a été reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des dommages causés par les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er juillet 2018 au 31 décembre 2018.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.79
couvert
le 16/12 à 0h00
Vent
4.34 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
90 %

Sondage