Que deviennent les végétaux que vous déposez en déchèterie ?

Publié le 01/07/2021 - 09:44
Mis à jour le 01/07/2021 - 10:14

Tontes de gazon, tailles de haies, branchages… déposés dans les déchèteries ou plateformes du territoire* deviennent, après un long processus, un engrais naturel pour les agriculteurs locaux et les particuliers. Cette filière locale de valorisation implique que la qualité des dépôts soit irréprochable…

Environ 20 % des déchets apportés dans les déchèteries sont des végétaux… qui sont de vraies ressources pour nourrir le sol, à condition qu’ils soient dépourvus de plastiques, métaux, cailloux et autres indésirables !
Sur notre territoire, 90 % des végétaux deviendront du co-compost pour les agriculteurs et 10 % du compost distribué aux habitants du territoire.

80 agriculteurs co-compostent !

La filière de « co-compostage » fête ses 20 ans cette année ! A ce jour, environ 80 agriculteurs ont choisi d’utiliser ces végétaux comme ressources pour enrichir le sol de leurs pâturages et prés.
Le co-compost est un mélange de 50 % de végétaux et 50 % de fumier. Après avoir été broyés, les végétaux sont mélangés au fumier de l’agriculteur, directement sur sa parcelle. L’andain mettra environ 6 mois à se décomposer. Une fois mûr, le produit sera épandu en tant qu’amendement organique.

Les plastiques et autres indésirables jetés dans les végétaux… se retrouvent dans les champs !
Les plastiques, cailloux, objets métalliques que peuvent jeter les usagers dans les végétaux se retrouvent dans les champs ou dans le foin…
Ces indésirables ne se décomposent pas et se retrouvent donc épandus dans les champs alentours. Les conséquences sont nombreuses : les vaches et animaux sauvages peuvent les ingérer, le sol se retrouve pollué pour plusieurs centaines d’années, certains déchets peuvent provoquer des casses de matériel…
Le respect des consignes de tri en déchèterie est donc primordial !
Découvrez le processus en vidéo

Du compost mis à disposition des habitants

10 % des végétaux collectés en déchèterie sont acheminés à la plateforme de compostage, située à Pontarlier.
Cette installation, gérée par Préval, réceptionne les végétaux collectés dans plusieurs déchèteries du territoire, pour les transformer en compost.
Après un processus de 18 semaines, le compost est mis à disposition des habitants dans les déchèteries du territoire. Les habitants peuvent se servir dans la limite d’1m3 maximum par foyer, pour permettre au plus grand nombre d’en profiter.

Comment utiliser le compost dans son jardin ?
Le compost est un amendement organique qui s’intègre naturellement au terrain pour le nourrir : il ne peut donc PAS servir pour combler ou remblayer un terrain. Il est indispensable de le mélanger selon les proportions suivantes : 1/3 de compost avec 2/3 de terre.

Des solutions existent pour valoriser ses végétaux à la maison !
Les végétaux sont de réelles ressources pour nourrir le sol. Pour éviter les allers-retours à la déchèterie, il existe de nombreuses solutions pour valoriser les tontes, par exemple : les laisser sur le gazon (technique du mulching), protéger les plantations avec (paillage), les mettre dans son composteur… ou pratiquer l’éco-pâturage avec des moutons par exemple !

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Les 10 conseils du Codever pour randonner sereinement

Cet été, un randonneur averti en vaut deux. À l’approche des grands départs en vacances, le Collectif de défense des loisirs verts (CODEVER) souhaite informer les touristes pour qu’ils profitent sereinement de leurs balades, à pied, à vélo, à VTT, à cheval, à moto, en quad etc… Que l’on crapahute en montagne, le long des côtes, en forêt, sur les sentiers ou les chemins, voici la charte de bonne conduite soumise par le CODEVER.

Météo : un week-end ensoleillé mais sous les normales de saison en Franche-Comté

Ce premier week-end de grandes vacances ne se déroulera pas partout en Franche-Comté sous les meilleures hospices. Samedi 12 juillet le soleil sera de la partie mais les températures ne sernt pas très élevées pour un mois de juillet. Le dimanche 14 juillet ce sera un peu mieux et au moins la pluie ne devrait pas s'inviter pour le feu d'artifice selon les prévisions de Météo France…

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.23
peu nuageux
le 24/07 à 15h00
Vent
3.31 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
56 %