Radar-tronçon : de nouvelles installations dans le Doubs

Publié le 02/01/2013 - 15:01
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:45

Entré en service à la fin du mois d'août, le radar-tronçon de la voie des Mercureaux aurait permis de diminuer le nombre d'infractions.

radar_mercureaux.jpg
Pas plus de 70 km/h en vitesse moyenne sur les 1 800 mètres du tronçon concerné... ©

Sous contrôle

PUBLICITÉ

Les services de la préfecture du Doubs se disent satisfaits. Installé à hauteur du tunnel du Bois de Peu dans le sens descendant, ce radar nouvelle génération est conçu pour calculer la vitesse moyenne des véhicules. Il contrôle deux fois les conducteurs sur une portion de deux kilomètres où la vitesse est limitée à 70 km/h.

À son installation, il s’agissait du premier du genre en France. Depuis, plusieurs autres radars-tronçons ont fleuri sur les routes hexagonales. Le département voisin de Saône-et-Loire vient lui aussi d’en accueillir un sur la RCEA entre Paray et Montceau. Il devrait entrer en service ce mois-ci.

Une vingtaine d’infractions par jour

À Besançon, la portion contrôlée enregistre une fréquentation moyenne de 15 000 véhicules par jour. La configuration du lieu, en forte pente et dans un virage, était jugée accidentogène par la Commission nationale d’évaluation de la sécurité des ouvrages routiers. Il a donc été choisi d’y installer un radar-tronçon.

D’une quarantaine d’infractions relevées au moment de la phase test, on en recenserait aujourd’hui plus qu’une vingtaine. Dans le département, la vitesse est l’une des premières causes d’accidents de la route, avec l’alcool.

À Epeugney et Villers-le-Lac

L’installation de deux nouveaux radars-tronçons est d’ores-et-déjà envisagée dans le Doubs : dans le secteur d’Epeugney, sur la RD9 (où trois personnes ont trouvé la mort dans un accident en avril 2012) et à Villers-le-Lac sur la RD461. Des études de faisabilité sont en cours.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Et si vous testiez le co-voiturage avec Ginko ?

Et si vous testiez le co-voiturage avec Ginko ?

Nouveau ! • Pour faciliter la mise en relation entre automobilistes qui rejoignent un même secteur dans les trajets du quotidien, l'opérateur de transports Kéolis Besançon Mobilités a alncé à la rentrée Ginko Voit', un service de covoiturage de proximité sous forme d'application, un peu comme un Blablacar local mais gratuit...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.52
ciel dégagé
le 16/10 à 6h00
Vent
2.46 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
94 %

Sondage