Renée, Ginette: pour choisir leurs victimes, les voleurs ciblaient les prénoms anciens

Publié le 22/05/2015 - 13:30
Mis à jour le 22/05/2015 - 14:29

Ginette, Marie-Rose, Antoinette... Cinq voleurs présumés ont été interpellés la semaine dernière en région parisienne avec un mode opératoire "peu courant": pour choisir leurs victimes, des personnes âgées, ils ciblaient les prénoms anciens, a annoncé vendredi la préfecture de police de Paris.

insolite !

PUBLICITÉ

Ce 19 mai 2015, le 1er district de police judiciaire (DPJ) a interpellé deux femmes et trois hommes, âgés de 23 à 35 ans, soupçonnés d’être les auteurs d’une douzaine de vols « par ruse » visant des femmes entre 77 et 94 ans à Paris et dans les Hauts-de-Seine. 

L’équipe sévissant « depuis mars 2014″ agissait en deux temps, a raconté la PP: elle recherchait dans l’annuaire téléphonique des femmes portant des prénoms anciens, Renée, Antoinette, Colette, Ginette, Denise ou Marie-Rose. 
Les auteurs présumés les contactaient ensuite par téléphone leur signalant que leurs cartes bancaires étaient défectueuses ou avaient été utilisées frauduleusement, et qu’il fallait les changer. 

Quelques jours plus tard, un coursier se présentait à leur domicile afin de récupérer carte et code confidentiel, profitant de leur faiblesse, selon les enquêteurs de la police judiciaire parisienne. Le préjudice a été évalué à un peu plus de 14.000 euros et les suspects ont été déférés devant la justice. 

La PP prodigue à l’occasion de cette enquête « peu banale » et « peu courante« , selon une source policière, une série de conseils afin que les personnes âgées se protègent de ce type de vols. Il ne faut « jamais faire entrer une personne que vous ne connaissez pas » ou « dont le passage n’a pas été signalé par un interlocuteur officiel« , syndic, gardien ou mairie. 
Il ne faut « jamais non plus communiquer » son code confidentiel de carte de crédit et appeler « en cas de doute » la police, ajoute-t-elle. 

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Impôts : environ 2.000 comptes fiscaux piratés

Impôts : environ 2.000 comptes fiscaux piratés

Des hackeurs ont piraté fin juin environ 2.000 comptes fiscaux de contribuables pour modifier leurs déclarations d'impôts, mais ces intrusions ont été rapidement bloquées et n'ont pas eu de conséquences, a déclaré ce mardi 20 août 2019 la Direction générale des finances publiques (DGFiP).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.24
ciel dégagé
le 25/08 à 21h00
Vent
1.37 m/s
Pression
1019.61 hPa
Humidité
69 %

Sondage