Le chef d'un réseau européen de passeurs kosovars interpellés à Besançon

Publié le 26/03/2015 - 17:42
Mis à jour le 27/03/2015 - 10:22

Un important réseau de transport illégal et d'aide au séjour de clandestins kosovars a été démantelé mardi en Europe avec l'interpellation de 46 suspects dans sept pays, a-t-on appris mercredi 25 mars 2015 de sources judiciaires et policières.

01PolicegendarmerieCRS.JPG
©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Au total depuis le début de l’enquête en juin dernier, 77 suspects ont été interpellés, dont 46 mardi dans sept pays, a annoncé dans un communiqué l’Office européen des polices Europol. Tous sont soupçonnés d’être impliqués à différents niveaux dans un réseau de transport irrégulier de ressortissants kosovars vers l’Europe, en passant par la Serbie, et d’aide à l’installation dans les pays européens, a déclaré à l’AFP la vice-procureure de Besançon (est) Margaret Parietti, chargée du volet français de l’affaire.

D’après les investigations, cette filière d’immigration irrégulière était orchestrée depuis la France, à Besançon, par un Kosovar en situation régulière âgé de 31. Il gérait notamment des rabatteurs au Kosovo, le parc de véhicules et le transport en voiture particulière des migrants à destination de la France, l’Italie, l’Allemagne ou la Suisse, selon Mme Parietti.

11 interpellations à Besançon

Onze individus, dont cet homme considéré comme le principal logisticien, ont été interpellés mardi 24 mars 2015 à Besançon, et un douzième dans la Nièvre (centre). Ils devraient être présentés jeudi au parquet de Besançon, à l’issue de leur garde à vue.

Les polices européennes ont par ailleurs arrêté mardi seize suspects en République tchèque, huit en Autriche, un en Allemagne, quatre en Hongrie, trois au Kosovo et deux en Slovaquie, a précisé Europol Les 31 autres suspects avaient déjà été interpellés lors d’opérations précédentes.

Outre le transport, le réseau aidait les clandestins pour les démarches administratives, les demandes d’asile et l’installation en Europe.

2.800 euros pour un adulte, 7.000 pour une famille

Le passage d’un adulte en France était monnayé 2.800 euros, celui d’une famille 7.000 euros, a détaillé la vice-procureure de Besançon. Les perquisitions ont permis de saisir des véhicules, des téléphones, des ordinateurs, de faux documents et plus de 52.000 euros en liquide, a précisé Europol.

Selon l’enquête, entre novembre et décembre 2014, 36 migrants ont été illégalement introduits via cette filière en Europe, dont 24 à Besançon.

« Cette opération réussie démontre que la coopération policière européenne en matière de lutte contre l’immigration irrégulière, que la France a placée au coeur de son action, donne des résultats », a réagi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve dans un communiqué mercredi soir 25 mars 2016.

Il a souligné que 226 filières de l’immigration irrégulière ont été démantelées sur l’ensemble du territoire national au cours de l’année 2014, soit une hausse de 20% par rapport à 2012.

« Cette action déterminée contre le trafic d’êtres humains sera poursuivie », a-t-il affirmé, adressant ses « félicitations aux services de la police aux frontières, et plus particulièrement à l’OCRIEST » (Office central pour la répression de l’immigration irrégulière et de l’emploi d’étrangers sans titre, ndlr).

L’opération, baptisée opération Falko, a été lancée à l’initiative de la Hongrie et une information judiciaire avait été ouverte en France en janvier 2015. Les investigations sont coordonnées par Europol au niveau de la police et par Eurojust au niveau des instances judiciaires des différents pays.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Impôts : environ 2.000 comptes fiscaux piratés

Impôts : environ 2.000 comptes fiscaux piratés

Des hackeurs ont piraté fin juin environ 2.000 comptes fiscaux de contribuables pour modifier leurs déclarations d'impôts, mais ces intrusions ont été rapidement bloquées et n'ont pas eu de conséquences, a déclaré ce mardi 20 août 2019 la Direction générale des finances publiques (DGFiP).

Belfort : hélicoptère, chiens, motos de la gendarmerie pour retrouver trois fuyards

Belfort : hélicoptère, chiens, motos de la gendarmerie pour retrouver trois fuyards

Mercredi 14 août 2019 dernier, aux alentours de Belfort, la gendarmerie s'est fortement mobilisée pour retrouver trois fuyards. Hélicoptère, brigade canine, motos étaient de sortie. Après 2h de recherche, la gendarmerie a finalement interpellé... Un voleur de scooter qui n'avait rien à voir avec l'affaire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.82
ciel dégagé
le 22/08 à 12h00
Vent
2.45 m/s
Pression
1023.44 hPa
Humidité
44 %

Sondage