Séjour insolite : une chambre d'hôtes au château de Cordiron

Publié le 22/02/2018 - 10:40
Mis à jour le 26/02/2018 - 10:49

Pascal Schultz, chef de projets "Attractivité et Rayonnement" à la Ville de Besançon a une nouvelle casquette depuis juin 2017... Il s'occupe d'un appartement d'hôtes au château de Cordiron à Burgille.

maCommune.info : Pourquoi vous êtes-vous engagé dans ce projet ? 

Pascal Schultz : "Pour faire vivre ce monument et apporter des ressources complémentaires pouvant contribuer au financement des projets de restauration". 

mC : Le château a-t-il une histoire particulière ? 

Pascal Schultz : "Oui, c'est une ancienne forteresse médiévale modifiée et agrandie au XVIe siècle. Le donjon avait été construit au XIIIe siècle sur l'ancienne route allant de Besançon à Dijon, ainsi les premiers barons de Cordiron percevaient une sorte de péage, un octroi, sur les voyageurs".

mC : Combien de chambres d'hôte compte le château ?

Pascal Schultz : "J'ai ouvert un petit appartement d'hôtes et de charme pour deux personnes, idéal pour un couple qui veut se ressourcer. Cet appartement d'hôte est constitué d'une chambre, une salle de bain et une pièce pour prendre les repas. Le jardin est libre d'accès, un espace y est réservé aux hôtes, pour prendre le petit-déjeuner au soleil, se reposer et bronzer au calme".

mC : Combien de temps cela vous prend-il en plus de votre poste en tant que Chef de projets Attractivité et Rayonnement à la Ville de Besançon ?

Pascal Schultz : "Quelques heures en soirée lors des changements successifs d'hôtes s'il y a enchaînement d'un jour à l'autre, sinon quelques heures le week-end, notamment le dimanche après-midi après les départs. J'essaie aussi de faire la promotion de l'activité via les réseaux sociaux et avec l'aide de l'Office de Tourisme de Marnay".

Sur l'entretien du château...

mC : Est-ce difficile de garder un château comme celui-ci en bon état ? 

Pascal Schultz : "C'est un engagement du quotidien, il faut être motivé et même passionné sinon on se décourage vite, je pense. J'aime le patrimoine et contribuer à le préserver pour les générations futures me fait avancer !"

mC : Faites-vous souvent des travaux ? 

Pascal Schultz : "Oui, de nombreux travaux ont déjà été effectués, notamment sur le donjon médiéval qui est maintenant sauvé. Cette année, au printemps, nous allons faire restaurer par un artisan du patrimoine et de la taille de pierres les deux cheminées gothiques du donjon, c'est un investissement très lourd, nous sommes toujours à la recherche de financement complémentaire, notamment via l'association que nous avons créé et par le mécénat.

mC : Percevez-vous des aides pour ces travaux ? 

Pascal Schultz : "Les travaux de cette année sur les deux cheminées gothiques du donjon représentent un budget de 36 000 euros. Le château est monument historique et donc je perçois selon les dossiers de 20 à 30 % de subventions de la part de l'Etat (DRAC Bourgogne-Franche-Comté), il faut donc trouver le financement du reste soit pour cette fois-ci environ 25 000 euros".

Info +

  • Château de Cordiron, 1 Chemin de la Tour Cordiron  25170 BURGILLE
  • Prix des chambres : 85 euros la nuit avec petit-déjeuner simple pour deux personnes, et un forfait de 160 euros pour un Week-end complet (deux nuits) 
  • Contacter par mail : chateaudecordiron@gmail.com où sur le site internet www.chateaudecordiron.fr ou bien encore sur la page facebook : château de cordiron.
  • Des visites sont organisées toute l'année sur demande notamment pour des groupes (scolaires, clubs, familles ...). Pour la dixième année consécutive, le château de Cordion sera ouvert lors des Journées Européennes du Patrimoine mi-septembre avec des visites commentées du donjon.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Fraude à la carte bancaire et crise sanitaire : les consommateurs font toujours plus les frais de fraudes

Alors que les paiements par carte bancaire "sans contact" et par internet se sont imposés avec la crise sanitaire comme des mesures barrières pour freiner la progression de la Covid-19, l’UFC-Que Choisir rend publique une enquête exclusive qui montre que 30 % des fraudes ne sont pas remboursées par les banques. En conséquence, et devant le risque accru d’escroqueries, l’association saisit les pouvoirs publics pour obtenir enfin le plein respect des droits des consommateurs, apprend-on dans un communiqué du 22 octobre 2020.

L’opticien Atol s’installe pour la première fois dans le Grand Besançon !

PUBLI-INFO • Depuis mercredi 7 octobre 2020, un nouvel opticien s'est installé sur la zone commerciale Valentin sur une surface de 180 m2 : il s'agit d'Atol, mon opticien. Cette enseigne n'existait pas encore dans le Grand Besançon. Bertrand Andriot et son équipe vous accueillent et vous conseillent pour habiller vos yeux selon vos besoins et vos envies.

« France Relance » : quelles sont les premières entreprises retenues en Bourgogne-Franche-Comté ?

30 projets d'investissement productif • En visite ce jeudi 15 octobre 2020 à Dijon dans le cadre  du déploiement de "France Relance", Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a salué les 30 premières entreprises de Bourgogne-Franche-Comté  lauréates du "Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires". Les 30 projets représentent 20 millions d’euros de subventions d’État pour un total de 115 millions d’euros d’investissements dans la région.

L’aménagement des échéances fiscales et sociales pour les entreprises affectées par la crise sanitaire

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes Publics, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont échangé mardi 13 octobre 2020 avec les acteurs économiques sur les différents dispositifs de soutien aux entreprises, notamment en matière d’échéances fiscales et sociales.

IP-IP, une nouvelle coop digitale des entrepreneur.es du numérique en Bourgogne Franche-Comté

Les Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE) de Bourgogne Franche-Comté lancent une nouvelle filière pour accompagner les porteurs de projets et les entrepreneur.es du secteur du numérique régional dans un cadre coopératif et sécurisant. Créer un collectif d’entrepreneur.es numériques réunis sous un label commun, c’est le pari des CAE de Bourgogne - Franche-Comté concrétisé par la naissance de la Coop digitale IP-IP. Avec pour objectif de leur permettre de faire "plus vite, plus fort, plus grand"...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.14
pluie modérée
le 23/10 à 6h00
Vent
0.55 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
98 %

Sondage