Suisse : mandat d'arrêt international pour retrouver l'agresseur à la tronçonneuse

Publié le 25/07/2017 - 14:30
Mis à jour le 15/04/2019 - 15:27

La Suisse a émis, ce mardi 25 juillet 2017, un mandat d'arrêt international pour tenter de retrouver un marginal de 51 ans qui a attaqué plusieurs personnes à la tronçonneuse à Schaffhouse (nord de la Suisse) avant de prendre la fuite.

PUBLICITÉ

Plus de 24 heures après l’attaque survenue lundi matin, le fugitif restait introuvable malgré d’importants moyens mis en place par la police, avec des chiens renifleurs et des patrouilles qui se sont poursuivies toute la nuit.

Franz Wrousis, 51 ans, un marginal qui vit dans les bois ou dans sa voiture sur un vieux matelas au milieu d’ordures, s’en est pris pour une raison encore inconnue au bureau de la compagnie d’assurance maladie CSS dans un immeuble située dans la vieille ville.

Rappel des faits

Armé d’une tronçonneuse, il a grièvement blessé un employé, toujours hospitalisé, mais hors de danger, et infligé des blessures plus légères à un autre employé. Selon un communiqué publié mardi par la police, deux clients qui se trouvaient dans le bureau ont été « choqués » et un troisième légèrement blessé dans la panique qui a suivi l’agression, mais pas avec la tronçonneuse.

Une porte-parole de la CSS, citée par l’agence de presse suisse ATS, a confirmé que l’assaillant était un client de la compagnie d’assurance. Malgré le bouclage du quartier par les forces de l’ordre, l’agresseur a réussi a s’enfuir à bord de sa voiture qui a été retrouvée plus tard par les policiers, mais pas la tronçonneuse.

Deux nouvelles photos de l’agresseur

La police a diffusé mardi deux nouvelles photos de Franz Wrousis prises avant qu’il pénétre dans l’immeuble de la CSS. Il est vêtu d’un anorak vert et d’un pantalon noir. Il porte à la main droite un sac noir qui dissimulait probablement la tronçonneuse, ainsi qu’un sac à dos et une sacoche blanche sur l’épaule gauche.

Une chasse à l’homme

Condamné deux fois, en 2014 et en 2016, pour infraction à la législation sur les armes, l’agresseur est considéré par la police comme « un homme dangereux et agressif ». La police allemande participe également à la chasse à l’homme car Schaffhouse est située tout près de la frontière allemande.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.6
ciel dégagé
le 19/06 à 15h00
Vent
3.5 m/s
Pression
1010.11 hPa
Humidité
53 %

Sondage