Suspicion d'un double infanticide : l'autopsie confirme la strangulation

Publié le 12/12/2014 - 14:37
Mis à jour le 12/12/2014 - 14:37

L'autopsie de deux jeunes enfants, trouvés morts jeudi matin en Côte-d'Or au domicile familial et dont la mère est suspectée d'infanticide, a confirmé leur décès par strangulation, a-t-on appris vendredi auprès du parquet.

PUBLICITÉ

« Les autopsies des enfants ont eu lieu : les médecins légistes confirment un décès par strangulation », a annoncé dans un communiqué Marie-Christine Tarrare, la procureure de la République à Dijon. La magistrate a souligné en outre « l’absence de toute autre trace de violences physiques » sur les corps des victimes, âgées de 3 et 6 ans.

Le drame s’est déroulé dans un pavillon de Nuits-Saint-Georges. Le père de famille, âgé de 40 ans, employé administratif au CHU de Dijon, a fait la découverte macabre en se levant pour préparer le petit-déjeuner. C’est en ne voyant pas descendre ses enfants, qu’il s’était rendu à l’étage. Dans une chambre, il a découvert son épouse assise sur le lit, avec à ses côtés leur garçon sans vie. Dans la chambre voisine, il a alors constatéla présence de leur fille, également sans vie, dans son lit.

La mère, âgée de 38 ans, employée dans un office notarial de Dijon, aurait ingéré des médicaments. Elle a été hospitalisée. « Son état de santé psychique n’a pas permis de procéder à son audition. Elle fait par ailleurs l’objet d’une mesure d’hospitalisation sous contrainte en milieu médical spécialisé », a précisé vendredi après-midi Mme Tarrare. 

La mère sera placée en garde à vue pour être entendue dès que son état de santé le permettra, dans le cadre d’une enquête pour homicide volontaire, confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Beaune. 

Originaire du Nord et installé depuis trois ans en Bourgogne, le couple ne partageait pas la même chambre. D’après des proches, la mère « paraissait perturbée sychologiquement depuis la mort de son père » l’an dernier, a précisé le parquet.

 (Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Grièvement blessé en fuyant la police : la famille de Brahim porte plainte

Grièvement blessé en fuyant la police : la famille de Brahim porte plainte

Ce mardi, une plainte contre X pour violence aggravée a été déposée par la famille du jeune adolescent victime d'un grave accident de scooter, ce dimanche 15 septembre 2019 à Planoise, alors qu'il fuyait un contrôle de police. La famille de Brahim veut "savoir ce qu'il s'est passé", a-t-on appris auprès de son avocat. Dans le quartier Planoise, la nuit a été calme.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.37
partiellement nuageux
le 19/09 à 21h00
Vent
3.26 m/s
Pression
1025.17 hPa
Humidité
66 %

Sondage