Tentative d’assassinat près d’Ornans: il survit à trois balles dans le dos

Publié le 07/06/2012 - 19:48
Mis à jour le 07/06/2012 - 19:49

Deux personnes ont été placées en garde à vue mercredi dans le cadre d'une enquête sur la tentative d'assassinat d'un homme victime de tirs d'arme à feu. Touché de trois balles dans le dos, il a survécu et ses jours ne sont pas en danger.

PUBLICITÉ

Lundi dernier, un homme de 35 ans a été victime de plusieurs tirs d’armes à feu, à son domicile de Charbonnières-les-Sapins à 25 km de Besançon près d’Ornans. Il a rapidement été pris en charge par le Samu, avant d’être hospitalisé. Sérieusement touché, il a survécu et son pronostic vital n’est pas engagé.

La garde à vue de deux suspects, une femme d’une trentaine d’années et un homme d’une soixantaine d’années, a été prolongée aujourd’hui. Une information judiciaire pour assassinat doit être ouverte jeudi matin, a indiqué le substitut du procureur Vladimir Vukadinovic du parquet du tribunal de grande instance de Besançon.

Du côté des enquêteurs du groupement de gendarmerie du Doubs et du commandant Guy Favre-Réguillon, on respecte le plus grand mutisme. La chronologie des faits, leurs circonstances exactes, ainsi que le rôle et le degré d’implication des protagonistes de l’affaire restent à déterminer.

 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Une adolescente fugueuse de 15 ans enlève un enfant de deux ans

Une adolescente fugueuse de 15 ans enlève un enfant de deux ans

Le petit garçon a été enlevé alors qu'il jouait dehors sous la surveillance de sa famille ce mercredi 15 mai 2019 dans le quartier Planoise à Besançon. Il a été retrouvé en bonne santé vers minuit au centre-ville de Besançon. L'adolescente de 15 ans, fugueuse et connue des services de police, est toujours en garde à vue ce jeudi matin.

«Une cinquantaine» de nouveaux cas d’empoisonnements par l’anesthésiste sont suspectés

«Une cinquantaine» de nouveaux cas d’empoisonnements par l’anesthésiste sont suspectés

Un médecin-anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, déjà mis en examen pour sept empoisonnements, a été placé en garde à vue ce mardi 14 mai 2019 matin dans les locaux de la police judiciaire de la ville pour être interrogé sur «une cinquantaine» d'autres cas, a-t-on appris de source proche du dossier.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.8
légère pluie
le 20/05 à 6h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1007.96 hPa
Humidité
99 %

Sondage