Un an de prison ferme pour une exhibition devant une fillette

Publié le 21/11/2012 - 23:23
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:21

Un homme de 32 ans a été condamné à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Besançon pour avoir forcé la porte d'une fillette de 9 ans et s'être masturbé devant elle.

PUBLICITÉ

Un jour de janvier 2011 à Besançon, l’homme de 32 ans avait suivi une fillette de la sortie de l’école jusqu’à son domicile. Il avait glissé son pied dans l’entrebâillement de la porte d’entrée pour empêcher l’enfant de 9 ans de la fermer.

Une fois à l’intérieur il tentait de l’embrasser, sans insister devant son refus. En revanche, il se masturbait face à elle avant de disparaître.

Le jeune homme sortait alors tout juste d’une condamnation de quatre mois de prison pour exhibitions sexuelles.

«Je suis désolé de lui avoir fait du mal. J’ai pris conscience des choses et je ne veux plus ça », a déclaré le prévenu à la barre du tribunal, mercredi 21 novembre 2012, devant la jeune victime présente dans la salle d’audience. Il affirme avoir suivi une thérapie et ne plus être attiré par les petites filles.

Son avocate Me Valérie Giacomoni a souligné «l’enfance trouble et tourmentée» de son client confronté « à un père à la sexualité débridée ».  Il a subi la vision de films pornographique et d’une érotisation importante très jeune. « On lui demandait d’être témoin, il a reproduit cette situation avec sa petite victime », dit-elle.

Le substitut Vladimir Vukadinovic se montre sceptique. Certes il reconnaît «l’absence de brutalités physiques, les regrets et une apparente prise de conscience », mais il reste inquiet sur les risques de récidive et requiert trois ans de prison dont une partie avec sursis.

Le tribunal a finalement condamné le prévenu à trois ans de prison dont deux avec sursis, soit un an ferme avec obligation de poursuivre ses soins et de travailler.   

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General  Electric

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General Electric

Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel a annoncé ce jeudi 11 juillet 2019 saisir le parquet national financier (PNF) sur des "soupçons d'optimisation et fraudes fiscales de General Electric" en Suisse, demandant aussi de l'Etat "une amende extrêmement forte pour non respect des engagements pris" par le groupe.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.37
ciel dégagé
le 24/08 à 12h00
Vent
1.03 m/s
Pression
1018.9 hPa
Humidité
42 %

Sondage