Un appel à témoins lancé après une course-poursuite à près de 200 km/h...

Publié le 11/12/2020 - 15:03
Mis à jour le 11/12/2020 - 15:03

Les malfrats ont réussi à semer la gendarmerie ce 10 décembre 2020 après avoir roulé à 200 km/h entre Valdahon et Quingey. Ils sont parvenus à immobiliser les agents en vidant et jetant un extincteur sur leur voiture.

 © Automobiles Peugeot
© Automobiles Peugeot

C'est une course poursuite qui a failli très mal tourner pour la gendarmerie ce jeudi soir. Malgré la détermination des agents qui ont pris en chasse les cambrioleurs, ils ont été arrêtés, malgré eux, suite au jet d'un extincteur sur leur véhicule.

Tout a commencé vers 21h20 sur la commune de Naisey-les-Granges. Deux individus ont été vus par des témoins en train de tenter de cambrioler un garage de la commune. Interrompus dans leur opération par le déclenchement de l'alarme du garage, ils ont pris la fuite en Audi A8 en direction de Valdahon.

Sur place, ils s'en sont pris à un deuxième garage. Cette fois-ci, ils sont parvenus à voler deux voitures de sport. En parallèle, des patrouilles de gendarmeries avaient été mises en place sur différents axes possiblement empruntés par les malfrats.

&aa@

Identifiés, ils ont été pris en chasse par une patrouille de la gendarmerie de Quingey et le peloton de protection et de surveillance de la gendarmerie de Besançon. Alors qu'ils frôlaient les 200 km/h, les voleurs ont vidé un extincteur sur la voiture de la gendarmerie. Un énorme panache de fumée s'est répandu ne laissant plus aucune visibilité aux agents qui allaient bientôt recevoir de plein fouet l'objet en question. Ils ont violemment roulé sur l'extincteur. Cela a immédiatement immobilisé le véhicule des forces de l'ordre. Aucun blessé n'est à déplorer.

Les individus ont pris la fuite en direction du Jura. Ils sont activement recherchés. Une enquête a été ouverte.

La gendarmerie appelle les éventuels témoins de cette course poursuite à la contacter.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Deux femmes incarcérées après la mystérieuse disparition d’un Serbe, probablement mort

Deux femmes serbes de 5 et 28 ans ont été incarcérées dans le cadre d'une enquête pour meurtre après la mystérieuse disparition fin décembre à Besançon d'un Serbe domicilié en Allemagne et qui a probablement été tué, a annoncé mardi 25 janvier 2022 Etienne Manteaux le procureur de la République.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.65
couvert
le 29/01 à 0h00
Vent
1.09 m/s
Pression
1037 hPa
Humidité
100 %

Sondage