Depuis fin 2020, les ventes de chocolat explosent à Besançon

Publié le 30/03/2021 - 09:24
Mis à jour le 01/04/2021 - 14:35

Le chocolat, meilleur anti-dépresseur ? En cette longue période d'épidémie de Covid-19, les chocolatiers de Besançon ont observé une hausse de 50% de leur vente de chocolat depuis Noël dernier et Pâques 2021 n'a pas encore donné son dernier mot…

Après un Pâques 2020 compliqué en raison de la crise de la Covid-19, les chocolatiers de Besançon et d'ailleurs ont vu leur chiffre d'affaires chuter malgré une ouverture autorisée une semaine avant Pâques.

Mais la bonne nouvelle c'est que les ventes de chocolat ont bondi depuis décembre 2020. "Entre Noël et aujourd'hui, on observe une augmentation de 50% des ventes de chocolat chez moi comme chez mes collègues", affirme Bruno Grandvoinnet, maître artisan pâtissier et chocolatier bisontin et membre des Toques Françaises.

Le moral est plutôt bon, mais…

Ce n'est pas si simple pour les chocolatiers en cette crise sanitaire. Si l'augmentation des ventes de chocolat a de quoi esquisser des sourires, les pâtissiers chocolatiers rencontrent un problème d'absentéisme. "On a beaucoup de personnels absents à cause de la Covid, soit parce qu'ils sont malades, soit parce qu'ils sont cas contacts, donc il faut faire avec", explique Bruno Grandvoinnet. "En entreprise, nous mettons des mesures barrières en place, on prend soin du personnel, car c'est difficile de trouver les bonnes personnes. Il faut savoir que dans nos métiers, si on est tout seul, on est rien, sans le personnel, on ne fabrique pas", ajoute le chocolatier qui compte 11 salariés dont cinq vendeurs.

Le chocolat, meilleur anti-dépresseur en période Covid ?

Le chocolat est bon pour le moral on le sait, mais pourquoi ? Selon plusieurs études, les neurotransmetteurs tels que les phényléthylamides et la sérotonine sont trop peu nombreux pour nous procurer un réel bonheur. En réalité, l'odeur du chocolat, son packaging et la vue de la tablette sont les principales raisons pour lesquelles on ressent un bien-être lorsque l'on déguste une jolie plaque de chocolat. Ces stimulis vont exciter notre cerveau qui va produire de l'endorphine et donc diminuer le stress. En fait, manger du chocolat, pour notre cerveau, c'est presque comme faire l'amour ou faire du sport…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

France Relance : la transformation du plus grand campus de Besançon pour 80 millions d’euros

La présidente de l’université de Franche-Comté Macha Woronoff, a reçu le 22 juillet dernier le recteur de l'académie de Besançon, Jean-François Chanet ainsi que la maire de Besançon, Anne Vignot, pour une visite et une projection des deux opérations labellisées France Relance dans le cadre du projet de réhabilitation du campus Bouloie - Temis.

La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande l’abattage « systématique » du loup près d’un élevage

Suite à plusieurs attaques de loups sur des élevages de bétails, la chambre d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté, dans un communiqué du 23 juillet, demande aux pouvoirs publics de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour stopper le retour du loup et l'abattage "systématique" de cet animal dès les premiers signes de présence à proximité d'élevages.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.58
nuageux
le 27/07 à 3h00
Vent
1.3 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
100 %

Sondage