Un couple et leur fils morts après intoxication au monoxyde de carbone

Publié le 19/01/2012 - 17:35
Mis à jour le 19/01/2012 - 17:35

Un couple et leur fils de 10 ans sont morts accidentellement ce jeudi matin, intoxiqués au monoxyde de carbone dans leur maison à Blanzy en Saône-et-Loire. En Franche-Comté, les services de santé s’inquiètent de la multiplication des cas d’intoxication. Depuis le mois de décembre, onze épisodes d’intoxication impliquant 61 personnes ont été recensés. Comment éviter ces intoxications ? L’Agence Régionale de santé rappelle les mesure simples de prévention.  

monoxydecarbone.jpg
monoxydecarbone.jpg
PUBLICITÉ

 

Le monoxyde de carbone est la première cause de mortalité par toxique en France. Ce jeudi matin en Saône-et-Loire, l'alerte a été donnée peu après 7h. Les pompiers de Saône-et-Loire ont retrouvé leurs corps dans leur maison de Blanzy. Trois policiers ont également été intoxiqués durant l'intervention. Un groupe électrogène défectueux serait à l'origine de l'accident, alors que les températures étaient négatives depuis jours.

« Le monoxyde de carbone est  un gaz incolore et inodore, non irritant et donc indétectable par l’homme. Sa présence résulte d’une combustion incomplète, et ce, quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, propane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole. Il diffuse très vite dans l’environnement et peut, dans les cas les plus graves, entrainer la mort en quelques minutes. Certaines personnes, gravement intoxiquées, garderont des séquelles à vie » indique l’Agence Régional de Santé de Franche-Comté

Ces intoxications pourraient être évitées en respectant des mesures simples, que l'ARS souhaite rappeler :

Avant l’hiver, faites vérifier vos installations de chauffage et vos conduits de fumée par un professionnel qualifié ;

Veillez toute l’année à une bonne aération et ventilation du logement, tout particulièrement pendant la période de chauffage : aérez au moins 10 minutes par jour et n’obstruez jamais les entrées et sorties d’air de votre logement

N’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, etc…

Ne faites jamais fonctionner les chauffages d’appoint en continu : ils sont conçus pour une utilisation brève et par intermittence uniquement

Si vous devez installer des groupes électrogènes, placez-les impérativement à l’extérieur des bâtiments, dans des endroits aérés.

Les symptômes de l’intoxication sont : maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement. L’intoxication aiguë nécessite une prise en charge rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.

En cas de soupçon d’intoxication, il faut évacuer les lieux immédiatement et appeler les secours en composant le 18 (Sapeurs-Pompiers) ou le 15 (SAMU) ou le 112 (N° d'urgence européen).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.34
couvert
le 18/06 à 15h00
Vent
0.76 m/s
Pression
1012.94 hPa
Humidité
57 %

Sondage