Alerte Témoin

Un garagiste de 72 ans tue son cambrioleur : il y a une présomption de "légitime défense"

Publié le 09/12/2016 - 07:11
Mis à jour le 09/12/2016 - 10:17

Un garagiste a tué par balle un cambrioleur entré par effraction à son domicile dans la nuit de mercredi 7 à jeudi 8 décembre 2016 dans une petite commune du Haut-Jura, a-t-on appris auprès du parquet de Lons-le-Saunier et de la gendarmerie. Au vu des premiers éléments de l'enquête, il y a une présomption de "légitime défense", a déclaré le procureur de la République, Jean-Luc Lennon, lors d'une conférence de presse.

08PolicegendarmerieCRS007.JPG
©Alexane Alfaro

Quatre hommes cagoulés, gantés, équipés de lampes frontales et armés d'une arme de poing, d'une masse et de matraques sont entrés par effraction au domicile de cet homme de 72 ans et de sa compagne de 47 ans, jeudi vers 03H00 du matin à La Mouille, une petite commune de 350 habitants. Ils ont surpris les occupants dans leur chambre, les ont contraints à se mettre à genoux avant de leur demander de l'argent, a indiqué le procureur de Lons-le-Saunier.

Deux malfaiteurs ont emmené la femme à la cuisine pour qu'elle leur remette 1.100 euros en liquide dissimulés dans un bocal, alors que deux autres sont partis avec le garagiste dans les autres pièces de la maison. Le septuagénaire, frappé à plusieurs reprises, est parvenu à saisir un pistolet 9 mm qui se trouvait au-dessus d'une armoire, a ajouté M. Lennon.

  • "L'agresseur a tenté de s'emparer de l'arme, il y a eu une lutte, le septuagénaire ne s'est pas laissé faire", a dit le magistrat. "Deux coups sont partis dans la lutte. Le garagiste a gardé l'arme en main", mais pour l'instant, "on ne sait pas qui a appuyé sur la queue de détente", a-t-il souligné.

Le cambrioleur a été touché de deux balles au niveau de la cage thoracique, sous l'aisselle. Il a également été blessé à l'arrière du crâne en chutant au sol. Une autopsie sera pratiquée vendredi pour déterminer les causes précises de la mort et tenter d'identifier la victime, âgée de 40 à 50 ans. Les trois autres cambrioleurs ont pris la fuite avant de revenir chercher leur camarade en se faisant passer pour des gendarmes, a noté M. Lennon. Mais le couple avait verrouillé la porte et ils n'ont pas pu entrer à

nouveau dans l'habitation. Ils sont activement recherchés par les gendarmes de la brigade de recherche de Saint-Claude et de la section de recherches de Besançon, en charge de l'enquête.

 Le garagiste a été placé en garde à vue

 "Nous sommes sur une enquête pour homicide volontaire, mais la loi prévoit une présomption de légitime défense pour quiconque, de nuit, repousse une entrée par effraction, par violence ou par ruse", a souligné le procureur. Si la légitime défense est retenue au terme de l'enquête, l'affaire de La Mouille serait classée sans suite. Une deuxième enquête a été ouverte pour "association de malfaiteurs en vue de commettre un crime", en l'occurrence "un vol commis en bande organisée avec usage et menace d'une arme".

 Info + 

Un buraliste du Tarn est actuellement rejugé en appel à Toulouse pour avoir tué un cambrioleur. Condamné à sept ans de prison pour le meurtre d'un cambrioleur de 17 ans une nuit de décembre 2009, Luc Fournié, 59 ans, a plaidé la légitime défense mercredi, au premier jour de son procès en appel. Le verdict est attendu vendredi soir.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Offre d'emploi
 13.65
ciel dégagé
le 01/04 à 12h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
37 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune