Un prêt de 500 M€ pour les "grands travaux" de RTE

Publié le 20/03/2013 - 12:39
Mis à jour le 20/03/2013 - 12:39

La Banque européenne d'investissement (BEI) va prêter 500 millions d'euros à RTE, filiale autonome d'EDF, pour cofinancer d'importants investissements du gestionnaire du réseau français de lignes électriques à haute tension, ont annoncé mercredi les deux organismes.

 

PUBLICITÉ

La BEI, bras financier de l’Union européenne, va participer à sept grands projets réalisés par RTE dans le cadre du plan de développement de son réseau, via la fourniture d’un prêt en deux tranches d’un montant global de 500 millions d’euros, selon un communiqué commun.

Le versement d’une première tranche de 300 millions d’euros a fait l’objet d’un accord signé ce mercredi au siège parisien de RTE par des dirigeants des deux entités. Les 200 millions d’euros restants seront débloqués en 2014.

Le communiqué souligne que ce prêt à été accordé sur une longue durée et à des conditions attractives, sans plus de précisions. La BEI dispose de la meilleure note d’endettement possible, AAA, ce qui lui permet de se refinancer à des conditions très avantageuses, et d’accorder des emprunts à des taux très réduits.

Ce prêt d’un demi-milliard d’euros en deux tranches s’inscrit dans la lignée d’une coopération entre les deux institutions entamée en 2009, et qui avait déjà débouché sur le cofinancement par la BEI en 2011 de la nouvelle liaison électrique franco-espagnole Inelfe, en cours de construction.

Le prêt de la BEI financera à hauteur de 43% les 7 projets de RTE concernés par cet emprunt (dont le budget total est, autrement dit, de 1,2 milliard).

Des travaux dès 2013

Il permettra de financer dès 2013 les travaux d’achèvement de la nouvelle ligne THT Cotentin-Maine, qui acheminera sur le reste du réseau l’électricité du futur EPR de Flamanville (Manche), ainsi que le renforcement de l’axe électrique Lyon-Montélimar, et le filet de sécurité électrique en PACA, un ensemble de mesures visant à sécuriser l’approvisionnement électrique de cette région.

Cet accord était attendu. Le directeur financier de RTE Philippe Dupuis avait indiqué le mois dernier que l’entreprise s’apprêtait à contracter un emprunt à des conditions attractives auprès de la BEI, après le cofinancement déjà décroché pour Inelfe.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.78
ciel dégagé
le 17/06 à 3h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1020.45 hPa
Humidité
95 %

Sondage