Un sexagénaire survit à un saut dans le vide de plus de 50 mètres

Publié le 22/07/2020 - 10:36
Mis à jour le 22/07/2020 - 09:04

Un homme de 64 ans a tenté de mettre fin à ses jours, mardi 21 juillet 2020 dans la Loire, en sautant d’un viaduc haut d’une cinquantaine de mètres, et s’en est sorti miraculeusement avec une fracture à un coude, selon les secours.

Les pompiers ont été alertés vers 08h30, selon le quotidien régional Le Progrès, par une habitante des environs du viaduc de Pélussin, entre Lyon et Saint-Étienne. De sa terrasse où elle prenait le petit-déjeuner, elle a vu l'homme arriver à vélo puis se jeter dans le vide.

Une équipe de pompiers du Grimp (Groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux), appuyée par l'hélicoptère du Samu 42, s'est rendue dans la zone escarpée à l'aplomb du point de chute, 56 mètres en contrebas du parapet.

Les secours ont alors été surpris de découvrir que le sexagénaire était encore en vie et conscient "car il a pu décliner son identité", précisent-ils à l'AFP. Hélitreuillé, puis héliporté jusqu'au CHU de Saint-Étienne, la victime souffre principalement d'une fracture à un coude.

D'après les premières constatations, sa chute a été amortie par une terrasse en bois souple, construite pour réceptionner en sécurité, ordinairement, les adeptes du saut à l'élastique qui s'élancent chaque samedi du viaduc.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 19 mai dernier.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.61
couvert
le 26/05 à 21h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
91 %