Un soldat du 13e régiment du génie de Valdahon tué en Afghanistan

Publié le 10/05/2011 - 17:15
Mis à jour le 10/05/2011 - 17:15

Un 57e militaire français a été tué lors d'une mission de reconnaissance ce mardi en Afghanistan. Agé de 24 ans, Loïc Roperh, faisait partie du 13e régiment du génie basé dans le Doubs à Valdahon.

PUBLICITÉ
Un soldat français a été tué par l’explosion d’un engin explosif improvisé au cours d’une mission de reconnaissance dans la région afghane de Kapisa, vient d’annoncer l’Elysée.

Le président Nicolas Sarkozy a appris en fin de matinée, « avec beaucoup d’émotion », la mort de ce soldat de 1ère classe du 13ème régiment du génie », précise le communiqué. Il s’agit du 57e soldat français tué depuis 2001, début de la présence française en Afghanistan.

Environ 4.000 militaires français sont actuellement déployés dans le pays. « Le chef de l’Etat présente à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances et s’associe à leur douleur », ajoute l’Elysée.
A cette occasion, Nicolas Sarkozy exprime « la détermination de la France à continuer d’œuvrer au sein de la Force internationale d’assistance à la sécurité » en Afghanistan.

Engagé au sein du 13e RG en mars 2009 pour une durée de trois ans, Loïc Roperh est affecté à la 1ère compagnie de combat de cette unitée à l’issue de sa formation initiale. Montrant de « belles qualités de soldat », il obtient, en décembre 2010, son certificat technique élémentaire « combat du génie ».
Le 3 avril dernier, il est déployé en Afghanistan avec la section de protection-dépollution du détachement d’ouverture d’itinéraire piégé (DOIP).

Le soldat de 1ère classe Loïc Roperh était célibataire. Il était décoré de la médaille de bronze de la Défense nationale, avec agrafe « génie ». Avec le l’adjudant Laurent Mosic, tué en juillet 2010, il est deuxième militaire du 13e RG à perdre la vie en Afghanistan.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.43
légère pluie
le 15/10 à 9h00
Vent
5.3 m/s
Pression
1007.53 hPa
Humidité
90 %

Sondage