Alerte Témoin

Une copie du festival No Logo… en Bretagne : une pilule difficile à avaler

Publié le 15/06/2017 - 16:05
Mis à jour le 16/06/2017 - 11:54

L'un des fondateurs du festival No Logo à Fraisans, dont la cinquième édition se déroulera du 11 au 13 août 2017, a décidé de créer un autre festival du même nom et du même style en Bretagne et pendant la même période qu'à Fraisans, créant ainsi une réelle concurrence. Une annonce diffusée à toute vitesse début juin, qui semble déplaire aux organisateurs du festival dans le Jura et à certains festivaliers… 

NoLogoFestival2014002.JPG
©roman

Pour répondre "aux nombreuses questions" qui ont été posées à l'équipe d'organisation du festival No Logo à Fraisans, Florent Sanseigne, le co-fondateur, s'est exprimé sur la page Facebook de l'événement. 

Si l'un des fondateurs du No logo a émis le souhait de développer une édition bretonne du festival, l'équipe du No Logo de Fraisans n'a pas souhaité concrétiser cette proposition. Florent Sanseigne explique que "le festival No Logo n’en est qu’à sa cinquième édition. Son schéma économique est particulièrement innovant et, de fait, très risqué. L’équipe est convaincue qu’elle doit continuer à travailler activement au développement et à l’amélioration du festival de Fraisans, tout en pérennisant l’équipe indispensable à ce développement, avant de songer à se multiplier." 

"En concurrence tant au niveau du calendrier que de la programmation"

Malgré "les inquiétudes soulevées", l'associé de Florent Sanseigne a décidé de se lancer seul "avec une tout autre équipe et une autre société dans l'organisation d'un événement qu'il a fait le choix d'appeler No Logo Bretagne".

Même si l'équipe de Florent Sanseigne souhaite "une belle édition" au fondateur du No Logo Bretagne, elle déplore néanmoins "cet état de fait et regrette que cet événement, prévu aux mêmes dates que le No Logo Fraisans, ne s'inscrive pas en continuité du festival, mais en concurrence tant au niveau du calendrier que de la programmation". 

Les réactions des festivaliers… 

Alex T. I. : " Le "NO LOGO"c'est Fraisans c'est sa grande cheminée et ses drapeaux plantés tout en haut c'est aussi son centre de village toujours animé c'est son chapiteau et se mouvement venu de nulle part le NÕ LOGO c'est tous sa pourquoi vouloir le copier ce n’est pas possible les mecs." 

Karine M. : "No logo Fraisans restera toujours le numéro uno Bretagne ou pas !" 

Mathieu L. : "Quel est l'intérêt de dédoubler un festival dans ces conditions avec le risque de ne pas suivre le fil conducteur de l'originel ? Je n’ai pas encore eu la chance de pouvoir participer à ce festoche qui dévoile des progs monstrueuse, mais un festival ça reste unique. Le dédoubler c'est lui faire perdre son âme..."

Sylvie M. V. : "On connaissait les frondeurs en politique, les voilà à présent au sein d'un festival, quitte à le déstabiliser... Le procédé est assez déloyal. NO LOGO c'est FRAISANS !" 

Rastaman M. : "No logo c'est #FRAISANS#JURA#FRANCHE-COMTE Et pis c'est tout." 

Julien M. : " Y'a pas le printemps de Marseille ou les Eurockéennes de Paris alors pourquoi il y aurait no logo Bretagne. C'est n'importe quoi !!" 

Boxer F. : "Je trouve cela abuser de donner le même nom a un festival qui affiche le même style et la même affiche je trouve cela honteux C’EST DE LA PLAGIA. Vive le no logo a Fraisans. Vive sa forge. Vivement le 11aout que long puisse jumper et et tasser la terre de la forge de Fraisans. Big up a vous"

Amy L. : "Les Bretons ont déjà TOUT Nous on a la chance d'avoir LE NO LOGO et on voudrait nous le copier?!?! #nologofraisansforever"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Les warm-up du BBRBU pendant le mois d’août 2020 à Besançon !

Publi-info • Afin de sensibiliser le grand public à la situation des bars, restaurants et discothèques de Besançon en cette période de crise du Covid-19, l'association Bars Boîtes Resto de Besac Réunis (BBRBU) organise, en partenariat avec l'Union des commerçants de Besançon et Grand Besançon Métropole, quatre week-ends d'animations place Granvelle au mois d'août 2020…

Le No Logo Festival dévoile les premiers noms de son édition 2021 pour « se projeter dans l’avenir »…

L’équipe d’organisation du No Logo Festival confirme ce vendredi des nouveaux noms pour l’affiche de l’édition 2021. "Une manière de se projeter dans l’avenir à quelques jours de la fin de la campagne de soutien «Tous Unis pour Écrire la Suite» lancée le 9 juin dernier", précise l'équipe.

Le festival Les Petites Fugues propose une programmation « resserrée » en novembre 2020

L’Agence Livre & Lecture Bourgogne-Franche-Comté organise chaque année le festival littéraire itinérant Les Petites Fuguesproposant deux semaines de rencontres littéraires dans toute la région. Elaboré dans le contexte de crise sanitaire de la Covid-19, le festival se réinvente cette année autour d’une programmation resserrée du 16 au 28 novembre 2020...

Besançon : le festival du BBRBU, prévu début septembre 2020, est reporté

L'association des Bars Boîtes et Restos de Besac Unis (BBRBU) prévoyait la création d'un festival en plein centre-ville de Besançon les 4, 5 et 6 septembre prochains pour permettre à l’ensemble des établissements adhérents de "générer d’urgence la trésorerie". Malheureusement, La Rêv'olution du BBRBU est reportée ultérieurement suite à une décision prise en préfecture le 21 juillet.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".

Une philosophe et un metteur en scène francs-comtois publient un biface consacré au marquis de Jouffroy d’Abbans…

Julien Lopez, metteur en scène pour la compagnie La Gouaille et Véronique Febvre-Charlot, historienne pour la compagnie Passeurs d'histoires, ont concilié leur passion et métier respectifs pour éditer un livre biface (historique d'un côté, pièce de théâtre de l'autre) consacré à l'histoire tumultueuse du marquis de Jouffroy d'Abbans. Pour la première fois, une pièce de théâtre sur le marquis est publiée… Sortie prévue en septembre 2020. Rencontre.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     19.19
    légère pluie
    le 03/08 à 15h00
    Vent
    1.64 m/s
    Pression
    1013 hPa
    Humidité
    89 %

    Sondage