Une femme habitant Vesoul meurt, victime collatérale d'une fusillade dans le Var

Publié le 29/07/2019 - 17:31
Mis à jour le 30/07/2019 - 15:39

Une vacancière venue de Vesoul a été touchée par une balle perdue dans une fusillade à Ollioules (dans le Var) ce dimanche 28 juillet 2019. Son mari a été blessé. Trois personnes sont mortes dans ce règlement de compte.

Agés de 29 et 30 ans, deux hommes de La-Seyne-sur-Mer et d'Ollioules étaient ciblés par les tueurs. Ils étaient connus des services de police et de la justice.

Hauts-Saônois en vacances, ils se retrouvent coincés au milieu de la fusillade

La troisième personne décédée est, elle, une victime collatérale, une vacancière de 57 ans qui circulait à scooter avec son mari. Elle a été victime d'une balle perdue, comme son époux. Ils venaient chercher de l’essence et ne se sont pas arrêtés en entendant les coups de feu, pensant à des pétards.

Si cette femme est décédée sur le coup dimanche, vers 20H30, son mari, 59 ans, était sauvé lundi: "Son pronostic vital n'est plus engagé", a souligné Dominique Mirkovic, procureur adjoint de Toulon.

M. et Mme Santos, un couple de quinquagénaires venus de Vesoul (Haute-Saône), étaient là en vacances, dans la résidence secondaire qu'ils avaient achetée dans la commune en 2016, a expliqué à l'AFP M. Beneventi, le maire d'Ollioules.

D’après un proche de la famille, joint par l'AFP, le couple venait d'arriver dans sa maison, rejoint par leurs enfants, pour trois semaines de vacances. Catherine Santos avait créé une entreprise de retraitement de fromage, à Mailley-Chazelot. Elle avait également été juge consulaire au tribunal de commerce de Vesoul. Son mari, 59 ans, est directeur produit d'une entreprise de fabrication de fils d’acier à Conflandey.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Reprise des rodéos urbains à l’approche de l’été… 

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a adressé ce mercredi 16 juin 2021 une note au directeur général de la police, Frédéric Veaux, pour demander "cinquante" opérations de contrôles et de "saisir systématiquement les deux roues" dans les quartiers les plus touchés par le fléau des rodéos urbains. Dans un communiqué, Ludovic Fagaut, chef de file de l’opposition au conseil municipal de Besançon dénonçait une nouvelle fois ces comportements.

Belfort : prison avec sursis requise contre un policier accusé d’avoir tracé une croix gammée sur un toit

Le procureur de Belfort a requis mercredi 16 juin 2021 huit mois d'emprisonnement avec sursis à l'encontre d'un policier, poursuivi pour avoir représenté une large croix gammée avec des tuiles blanches sur le toit du garage de son père à Evette-Salbert, dans le Territoire de Belfort.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.17
légère pluie
le 24/06 à 15h00
Vent
3.33 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
100 %

Sondage