Une nourrice, blessée par arme à feu, entre la vie et la mort

Publié le 31/01/2013 - 15:43
Mis à jour le 31/01/2013 - 19:24

Une assistante maternelle de 52 ans  qui déambulait avec un enfant dans une poussette dans les rues de Malans, petite commune de Haute-Saône, a été grièvement blessée jeudi par un fusil de chasse. Transportée au CHU de Besançon, son pronostic vital est engagé. L'enfant de deux ans,dans la poussette, n'a pas été blessé. 

malans_70_ccapture_googlemap.jpg
Malans en Haute-Sâone compte un peu plus de 140 habitants ©capture google map
PUBLICITÉ

Un homme de 86 ans, voisin de la victime et  soupçonné d’être l’auteur du tira été interpellé a indiqué le procureur du TGI de Vesoul, Jean-François Parietti. Le coup de feu a été tiré peu avant midi à Malans (Haute-Saône). L’assistante maternelle, âgée de 52 ans, a été touchée à la tête et au thorax et transportée au CHU de Besançon dans un état critique. L’enfant de 2 ans qui se trouvait dans la poussette n’a pas été blessé, a ajouté le procureur.

L’octogénaire, soupçonné d’avoir tiré avec un fusil de chasse, s’est ensuite retranché à son domicile. Il s’est finalement rendu sur sommation des gendarmes, qui l’ont placé en garde à vue. « Pour l’instant, on ignore pourquoi il a tiré sur cette dame. Ces deux personnes se connaissaient, mais n’avaient pas de lien familiaux« , a précisé le procureur.

Visée devant sa maison

La victime a été visée devant sa maison, alors qu’elle allait récupérer trois enfants qu’elle garde, à la descente d’un car scolaire, selon l’officier de communication de la gendarmerie de Franche-Comté, Didier Guériaud.

 « Quand le chauffeur ne l’a pas vu arriver, il a fait demi-tour et s’est rendu devant chez elle. Avec les enfants, ils l’ont découverte allongée sur le sol« , raconte le maire de cette la petite commune de 150 habitants, Jean-Luc Berceot, très ému par l’annonce du drame. Les enfants qui se trouvaient dans le véhicule et le chauffeur ont été pris en charge par la cellule d’urgence médico-psychologique du CHU de Besançon.

De nombreux problèmes de voisinage

   « Les gens apprécient beaucoup cette dame, surtout les parents des enfants qu’elle garde« , souligne le premier édile. Les louanges sont loin d’être les mêmes concernant l’agresseur présumé, chasseur à ses heures. Installé à Malans depuis une dizaine d’années, cet homme irascible était connu pour « de nombreux problèmes de voisinage et d’incivilité« , confie le maire, précisant que l’homme avait déjà été mis en cause pour avoir « molesté une voisines », il y a plusieurs années.

Placé en garde-à-vue, il devrait être auditionné dans la soirée par les enquêteurs de la gendarmerie. L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de Vesoul et au groupement de gendarmerie de Haute-Saône, dont une trentaine de personnels sont intervenus sur les lieux

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.74
couvert
le 18/06 à 12h00
Vent
1.74 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
52 %

Sondage