Achat d'un vélo électrique : la subvention du Grand Besançon est encore disponible

Publié le 21/12/2021 - 17:15
Mis à jour le 06/10/2022 - 16:32

Depuis le 1er janvier 2022, la communauté urbaine subventionne sous conditions l’achat d’un d’un vélo ou d’un vélo cargo à assistance électrique (VAE) pour les habitants du Grand Besançon. À ce jour, mercredi 5 octobre, cette subvention est encore disponible.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Grand Besançon Métropole propose une subvention d'un montant maximum de 200 € maximum pour un VAE, pliant ou non pliant, et à 400 € pour un vélo cargo à assistance électrique, soit 25% du prix d’achat de l’équipement neuf choisi. Un budget annuel prévisionnel de 70.000 € est alloué pour la mise en œuvre de cette subvention.

Par cette aide, la communauté urbaine dit vouloir encourager l’usage des modes de déplacement actifs et alternatifs à l’usage de la voiture individuelle.

Subvention pour l'achat d'un vélo électrique :  les conditions

Pour bénéficier de l'aide, il faut remplir plusieurs conditions :

  • être majeur
  • être domicilié dans une des communes du Grand Besançon
  • avoir un revenu fiscal de référence, par part, inférieur ou égal à 19 665 €
  • compléter entièrement le dossier de subvention et joindre les pièces justificatives.
  • Sont concernés uniquement les vélos électriques neufs et répondant aux normes décrites dans le dossier de demande de participation financière.

Comment faire ?

La demande de subvention s’effectue en ligne sur grandbesancon.fr, dans la rubrique "mes démarches" ou à la boutique Ginko 28 rue de la République à Besançon.

Info +

  • La subvention est cumulable avec l’aide d’État de 200 € pour les personnes ayant un revenu fiscal de référence, par part, inférieur à 13.489€.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.4
partiellement nuageux
le 20/04 à 6h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
92 %