Une tonne de cannabis saisie sur l'A36, un an après une saisie record

Publié le 13/05/2020 - 08:21
Mis à jour le 13/05/2020 - 08:21

Les douaniers ont saisi lundi plus d’une tonne d’herbe de cannabis sur l’autoroute A36 à proximité de Besançon, un an après une saisie record de cannabis sur la même autoroute, a-t-on appris ce mardi 13 mai 2020 de source judiciaire.

 ©
©

Un camion transportant des cartons dans lesquels était conditionnée plus d'une tonne d'herbe de cannabis a été contrôlé lundi, premier jour du déconfinement en France, par les douanes sur l'A36, au niveau de Miserey-Salines, à proximité de Besançon, a précisé le parquet de Besançon à l'AFP.

La valeur marchande de la cargaison s'élevait à environ 20 à 30 millions d'euros, a-t-il ajouté. La drogue a été incinérée à Besançon. Le conducteur du camion, un habitant des Vosges déjà connu de la justice pour des infractions à la législation sur les stupéfiants, a été placé en garde à vue. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Besançon.

Le 10 mai 2019, 11 tonnes de résine de cannabis avaient été saisies par la police judiciaire dans un poids lourd sur l'A36, dans le secteur de Besançon, un record en France depuis 1999, avait annoncé à l'époque la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Nancy. Quatre individus, dont un ressortissant italien, avaient été interpellés. Jusqu'à cette opération de mai 2019, la plus importante saisie en France était celle de 23,5 tonnes de cannabis effectuée en 1999 à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais).

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.56
couvert
le 13/04 à 15h00
Vent
2 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
54 %