Vents violents : jusqu'à 8.000 clients privés d'électricité en Franche-Comté

Publié le 13/01/2017 - 07:11
Mis à jour le 13/01/2017 - 10:51

Le vent a finalement plus touché le nord du Doubs cette nuit.L’alerte orange a été levée.  Dans le département, 400 clients sont toujours  privés d’éléctricité sur les secteurs de Fuans, Vennes et Bonnay. 

 ©
©

Dans le Doubs, les pompiers sont intervenus à quatre reprises ente 22h30 et 5h30 du matin, principalement pour des arbres couchés sur la chaussée, notamment dans le nord du département où les vents ont soufflé plus fort que sur le secteur de Besançon. On recense également une dizaine de petites interventions au total dans le Jura et la Haute-Saône en raison des fortes rafales de vent.

En Alsace Franche-Comté, jusqu'à 10.000 foyers ont été privés de courant dans la nuit. Dans le Doubs, Enedis précise qu'il reste 400 clients à rétablir, principalement sur les secteurs de Fuans, Vennes et Bonnay.  En France quelque 230.000 foyers étaient privés d'électricité vendredi matin dans le nord, le centre et l'est de la France, essentiellement en Normandie, en Picardie, selon un dernier bilan du gestionnaire du réseau de distribution d'électricité Enedis.  A 05h30, les coupures d'électricité touchaient essentiellement 70.000 foyers en Picardie, 65.000 en Normandie, 17.000 dans le Nord-Pas-de-Calais, 13.000 dans la région Centre, 12.000 en Champagne-Ardennes et 9.700 en Lorraine, a précisé Enedis. 

Après cette perturbation active, un temps instable et froid va s'installer avec de la bise dès lundi Une vague de froid est attendue la semaine prochaine. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.59
nuageux
le 19/04 à 0h00
Vent
1.37 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
93 %